Adolphe Lele Lafrique (gouverneur du Nord-Ouest) : « La fête du 20 Mai a eu lieu, avec succès, dans l’ensemble des unités administratives de la région »

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-May-2018 - 17h11   4208                      
4
Adolphe Lele LAfrique Archives
Dans l’interview accordée au Poste national de la CRTV cette mi-journée le chef de terre de cette région minée par une révolte armée appelle à l’unité, au pardon et au respect des institutions de la République.

Que peut-on retenir de la célébration de la fête nationale dans la région du Nord-Ouest ?

La région du Nord-Ouest sort unie dans toutes les unités administratives avec en apothéose une démonstration des élites socio-politiques appelant comme l’avait souhaité le chef de l’Etat à la tribune des Nations unies, à se mobiliser autour des idéaux de paix, d’unité nationale, le territoire étant  indivisible. Cela s’est traduit notamment par la remise de l’arbre de la paix au gouverneur et bien entendu d’une colombe qui a été déployée et qui est un appel répondant à la demande du chef de l’Etat à tous les Camerounais en particulier ceux du Nord-Ouest, de se mobiliser autour  du père de la nation pour consolider la paix globale dans le pays et le retour à la normale à Bamenda et dans la  région du Nord-Ouest.

Vous êtes un gouverneur globalement satisfait.

Oui globalement parce que contrairement à ce que certains auraient souhaité la fête a eu lieu, avec succès, dans l’ensemble des unités administratives de la région du Nord-Ouest.  

Forte mobilisation donc pour le 20 mai mais le vivre ensemble est une quête permanente  monsieur le gouverneur…

Bien évidemment c’est un cycle. Aucune nation n’est à l’abri des difficultés. Les grandes nations sont celles qui savent surmonter leurs difficultés. Et la célébration joyeuse de la fête du 20 Mai dans l’ensemble de la région du Nord-Ouest est une indication que malgré les difficultés, les populations  de cette région, de l’intérieur, de l’extérieur, chefs traditionnels, dignitaires religieux, hommes politiques, fonctionnaires, corps de l’Etat sont tous unis sous le drapeau de la République vert-rouge-jaune, Paix-Travail-Patrie.

L’occasion vous a également été donnée de condamner à nouveau  toutes les scènes de violences.

C’est le message qu’a lancé le chef de l’Etat dès le début de la crise que nous avons reproduit. Il a même dit qu’il est un quémandeur de paix.  Et qu’il est tant un humain, généreux, paternel à l’enfant prodigue qui s’est trompé, qu’il attend de recevoir. Ce message a été relayé ici aussi bien par le premier ministre que par le ministre de l’administration territoriale qui sont venus chacun en ce qui le concerne, portant le message du chef de l’Etat aux populations. Et nous osons croire que la célébration de cette fête est un indicateur que le message passe et qu’il passera davantage demain et après-demain.  

Sur un plan purement pédagogique, quelles sont les attitudes et même les aptitudes à développer pour consolider les « peacing coexistence » ?

Yes people should pardon to the brothers if they are done bad things. But that we should all condemned this brothers acting the violence against the institutions. Il s’agit donc  en quelque sorte de reconnaître nos fautes, de  revenir à la maison paternelle, de se conformer aux lois et règlements de la République et de poser les ponts pour un Cameroun meilleur demain.

Sur la route du vivre ensemble, les pouvoirs publics sont aux avant-postes. C’est la locomotive !

Je vous ai parlé des visites du premier ministre et du ministre de l’administration territoriale et d’autres membres du gouvernement qui sont venus ici à chaque fois pour prêcher et pour entendre et nous attendons ici à Bamenda, je crois le 31 la visite de la commission nationale pour le bilinguisme et le multiculturalisme en réponse aux aspirations des populations de la région du Nord-Ouest entre autres qui viendra les écouter et continuer le dialogue qui est une réalité permanente au Cameroun.  

En attendant, le dispositif sécuritaire reste intact pour la sérénité dans la région du Nord-Ouest.

C’est ce qui a toujours été et chaque fois que le ministre de la défense est venu à Bamenda, il a réitéré ce message. A savoir que l’armée est au service des populations. Les populations et l’armée font corps. Et cela doit se poursuivre plus que jamais demain.  

Monsieur le gouverneur merci. We are together and together we are strong...

Yes. United we are strong, divided, we are wicked. My greetings to all the North west, my greetings to all the Cameroonians. Vous recevez à travers moi le salut fraternel du chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya, père de la nation. Ensemble, nous gagnerons, divisés nous perdrons. Le Cameroun est fort ! Merci à la CRTV, le cœur de la nation à l’écoute de la nation. Nous vous écoutons du Nord-Ouest, nous sommes avec vous !    

Propos retranscrits par

Pierre Arnaud Ntchapda

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique