Afrique centrale : Les acteurs agricoles élaborent un plan d’action décennal pour l'agriculture familiale

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Dec-2019 - 16h12   1040                      
0
Agriculteurs camerounais Archives
Ils se sont réunis à l’initiative de la Plateforme régionale des organisations paysannes de l’Afrique centrale (Propac) du 4 au 5 décembre 2019 à Douala.

L’atelier de deux jours portait sur l’élaboration d’un plan d’action régional de la décennie des Nations Unies de l’agriculture familiale en Afrique centrale. Il s’agit d’un mouvement adopté en 2017 par les Nations Unies pour promouvoir les projets et politiques sur l’agriculture familiale. La période 2019-2028, a été déclarée décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale.

Pour implémenter ce projet, les acteurs agricoles se sont reunis à Douala à l’initiative de la Plateforme régionale des organisations paysannes de l’Afrique centrale (Propac). Ils ont élaboré le plan d’actions qui permettra de résoudre les problèmes agricoles de la sous-région. Pour Nathanaël Buka Mupungu, président de la Propac, il était question de « débattre et de trouver des solutions aux problèmes d’accès aux marchés des paysans, d’organisation des marchés territoriaux, de l’insécurité alimentaire, de la pauvreté ». Car, a-t-il révélé, 75% de l’agriculture de la sous-région est faite par des agriculteurs familiaux avec une identité reconnue dans le monde.

Les assises de Douala ont donc permis aux acteurs agricoles de bénéficier de plus d’accompagnement des partenaires techniques tels que le Fonds alimentaire mondial (Fao), le Fonds international pour le développement agricole (Fida) et les organisations d’agriculteurs familiaux. Mais, « il faut davantage donner la possibilité aux politiques de comprendre les enjeux de l’agriculture familiale », souhaite Mohammed Abakar. Le chef service agriculture et développement rural de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), pense que « l’implication du secteur privé par son financement et la formation peuvent aider les acteurs à migrer de l’agriculture familiale vers l’agriculture entrepreneuriale ».

Auteur:
Frédéric NONOS
 @t_b_a
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique