Afrique - Enseignement Supérieur: La béninoise Marie Odile Atamasso remplace le camerounais Fame Ndongo à la présidence du CAMES

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jun-2019 - 15h50   4238                      
4
Jacques Fame Ndongo Archives
La décision a été prise lors de la 36e session du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement supérieur, tenue à Cotonou au Benin au mois de mai dernier.

La 36e session du Conseil des ministres du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement supérieur (CAMES), s’est tenue du 27 au 30 mai dernier à Cotonou au Benin.

Parmi les décisions qui ont marqué cette session,  «la présidence du Conseil des ministres du CAMES qui sera désormais, et ce pour une durée d’un an, assurée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du Bénin, Marie Odile Atamasso. Elle vient ainsi succéder au ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur du Cameroun, Jacques Fame Ndongo. Celui qui a passé deux ans à tête du Conseil avait été désigné président le 25 mai 2017, au cours des travaux de la 34e session du Conseil des ministres du CAMES», renseigne le quotidien Mutations dans son en kiosque ce 10 juin 2019.

Cette session a également permis   aux membres de se prononcer sur des résolutions et des sanctions. C’est ainsi que «des enseignants indélicats au plan éthique ont été sanctionnés. A ces derniers, le Conseil a interdit la participation aux programmes du Cames pour une durée d’un à trois ans et la certification ou l’authentification des documents émanant des établissements et destinés au CAMES pour une durée de trois ans», précise notre confrère.

Il  a  également été décidé «de la transhumance d’un candidat du Comité technique spécialisé à un autre et au changement de spécialité en cours de parcours. S’agissant des résolutions, il est à noter que le Conseil a adopté le budget de l’exercice 2020. Celui-ci, équilibré en recettes et en dépenses, s’élève à un peu plus de 4 milliards de  FCFA. Aussi, le plan stratégique de développement du CAMES 2020-2022 a été adopté. De même, une résolution relative au renforcement du numérique dans les concours d’agrégation de médecine humaine, pharmacie, odontostomatologie, médecine vétérinaire et productions animales du Cames a été prise», ajoute le journal.

 Cette  36e session du Conseil des ministres du CAMES «a aussi été marquée par des distinctions honorifiques. Six personnalités du monde scientifique ont été élevées à divers grades des palmes académiques de l’Ordre international des palmes académiques du CAMES. Deux Camerounais ont été distingués, notamment, le recteur de l’Université de Yaoundé I, Maurice Aurélien Sosso, élevé au grade de commandeur et le chef de division de la recherche et de la coopération universitaire au ministère de l’Enseignement supérieur, Aaron Logmo Mbelek, qui a été fait  officier», conclut Mutations.

 

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique