Afrique - Gabon: L’opposant Jean Ping lance un appel à la désobéissance civile, le Gouvernement réagit

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Aug-2017 - 00h46   7962                      
5
Jean PING Archives
L’opposant Jean Ping, l'homme qui conteste toujours la réélection d'Ali Bongo comme Président de la République, est accusé de menacer gravement la paix, la cohésion et l’unité du pays.

Vendredi, dans un discours à la Nation, Jean Ping a expliqué avoir épuisé toutes les voies de recours pour réclamer la victoire à l’élection présidentielle, et demande désormais aux Gabonais de se lever comme un seul homme pour faire partir l’actuel Chef de l'État.

«À partir de ce jour, je ne vous retiens plus. En conséquence, je demande aux populations et à tous les Gabonais de la diaspora de se lever comme un seul homme pour marquer solennellement mon arrivée au pouvoir. Je vous enjoins d’organiser, dès aujourd’hui et sans limites, jusqu’au départ des putschistes, toute manifestation civique», a-t-il déclaré.

Dans la foulée de son discours, des manifestations ont été organisées à Port-Gentil, la capitale économique et fief historique de l’opposition, et une manifestation de moindre ampleur s’est tenue à Libreville.

Dans la soirée, le ministre Lambert Noel Matha a accusé Jean Ping de menacer gravement la paix, la cohésion et l’unité du pays. «Il (Jean Ping) porte atteinte à l’indivisibilité de notre République, incite au trouble à l’ordre public, appelle à l’insurrection et à la rébellion. Toute chose aux antipodes des valeurs démocratiques dont il se réclame pourtant. Face à ces multiples dérives et devant la gravité des faits sans cesse posés, le gouvernement de la République entend faire respecter et triompher le droit», a-t-il déclaré à la télévision publique.

Se montrant menaçant, Lambert Matha a déclaré: «A l’endroit de ceux-là qui commanditaires ou auteurs, seraient tentés de défier l’autorité de l’État, en posant ou en perpétrant tout acte répréhensible, le gouvernement les appelle au ressaisissement, au respect des principes et des valeurs qui fondent tout État démocratique, sous peine de voir opposé à eux les affres de la loi que nul n’est censé ignorer».

Dans les équipes de Jean Ping, cette mise en garde a été accueillie avec détachement. «Lambert Matha sert un gouvernement de putschiste. Ses déclarations ne nous engagent pas. Ce que nous voulons c’est définitivement libérer le Gabon du joug d’un régime dictatorial», a rétorqué un membre de la coalition pour la nouvelle République.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique