Afrique - Liberia: Pour la troisième fois, Georges Weah brigue la présidentielle ce 10 octobre 2017

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Oct-2017 - 19h21   3846                      
0
George Weah Archives
L’ex-footballeur et ballon d’or (1995) est confronté à 19 autres candidats, au terme de 12 ans de présidence d’Ellen Johnson-Sirleaf.

Plus de 2 millions de Libériens sont appelés aux urnes ce mardi 10 octobre 2017, pour élire leurs députés et leur nouveau président ou nouvelle présidente. Il ou elle succédera au terme d’un second tour le 7 novembre prochain, à Ellen Johnson-Sirleaf. Après 12 ans de règne, la présidente sortante se retire au terme de deux mandats successifs de six ans, conformément à la constitution. La Prix Nobel de la paix (2011) laisse de l’avis des observateurs, un pays pacifié après quatorze années de guerre civile sanglante et meurtrière.

20 candidats sont en lice pour cette présidentielle jugée ouverte et dont les résultats risquent d’être serrés. L’un des favoris est Georges Weah. A 51 ans, l’ancienne star du football et le seul Africain à avoir remporté le Ballon d’or(1995), est sans doute, le candidat le plus en vue du scrutin. Immensément populaire dans son pays, Weah avait été battu par Ellen Johnson Sirleaf lorsqu’il s’était présenté pour la première fois en 2005. En 2011, il s’est retrouvé de nouveau sur le ticket perdant face au duo Sirleaf-Boakai.

Selon des observateurs, Mister Georges est convaincu pour cette 3ème fois que ce sera la bonne, d’autant qu’il a remporté avec 78 % des voix une élection sénatoriale importante en 2014 contre le fils de la présidente Sirleaf. Avec son parti le Congress for Democratic Change (Congrès pour le changement démocratique), il a fait campagne pour cette présidentielle, sur le thème du changement, proposant d’apporter  urgemment des solutions aux fortes demandes sociales.

Mais son alliance avec Jewel Taylor, ex-épouse de l’ancien chef d’Etat, Charles Taylor qui purge sa peine à Laye pour crime contre l’humanité, risque selon les spécialistes, lui coûter la victoire. Ce d’autant plus que ce ne sera pas une partie de plaisir, face à quelques challengers de poids tels Joseph Nyumah Boakai , vice-président du pays et candidat du parti au pouvoir, ou encore Mill Jones, un ancien gouverneur de la Banque centrale libérienne. Les résultats de ce premier tour de cette présidentielle sont attendus dans quatre jours.

 

 

Auteur:
Frédéric NONOS
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique