Afrique – Parlement panafricain: Le Camerounais Nkodo Dang (Président) souhaite la mutation en organe législatif

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
Yaoundé - 05-May-2016 - 14h54   44389                      
0
Le Président du Parlement panafricain a émis son vœu mardi, à l’ouverture de la 2e session ordinaire en Afrique du Sud.
Roger Nkogo Dang, Président du Parlement panafricain
Photo: (c) Archives

Roger Nkodo Dang veut marquer d’une encre indélébile, son passage à la tête du Parlement panafricain (PAP). Élu le 27 mai 2015, le Président de cette assemblée consultative de l’Union africaine souhaite la voir muter en organe législatif. Le Camerounais a émis son vœu à l’ouverture des travaux de la 2e session ordinaire, le 3 mai 2016 à Midrand en Afrique du Sud.

«Aidez-nous à ne plus être un organe seulement consultatif ! Aidez l’Afrique à avoir un parlement qui légifère au niveau continental», a plaidé Nkodo Dang. Cameroon tribune (CT) du 4 mai souligne que le Président du PAP a ainsi exhorté ses pairs à appuyer la campagne «28 en 2016».  C’est une campagne qui «vise l’obtention des 28 ratifications indispensables pour que le Protocole révisé de Malabo soit désormais applicable et le pouvoir de légiférer du Parlement panafricain effectif», explique le journal.

Le Camerounais avait d’autres préoccupations qu’il a exposées. Selon CT, il s’agit en premier de «la question du climat qui est, à son sens, une des préoccupations mondiales de l’heure. Ce, au lendemain de la signature de l’Accord de Paris sur le climat le 22 avril 2016 au siège des Nations unies à New York. Il a dès lors convié ses pairs à prendre une part active à la présentation de l’exposé sur les changements climatiques qui devra intervenir au cours de cette session. À l’attention des plus hautes autorités sud-africaines, représentées à l’ouverture par le ministre d’État, ministre de la Sécurité, David Mahlobo, Roger Nkodo Dang a vivement recommandé d’accroître les mesures de sécurité autour des membres de l’institution qu’il dirige, certains d’entre eux ayant été l’objet de désagréments, du fait de personnes malveillantes».

Durant les assises en cours, les parlementaires vont examiner le budget de l’Union Africaine pour 2017. Ils vont aussi s’attarder sur «la situation au Burundi avec la présentation attendue du vendredi du rapport de la mission du Parlement panafricain qui a séjourné dans ce pays du 23 au 27 novembre dernier. Figure également en bonne place, l’examen de la question des droits humains avec un accent particulier sur les droits de la femme qui sera présenté par Mme Mama Fatima Singhateh, procureure générale et ministre de la Justice de la Gambie», note notre confrère.

Jean-Marie Nkoussa

 

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 1
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique