Aux Etats-Unis: Le Président Donald J. Trump "impeached"... Again !!!!

Par | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jan-2021 - 21h33   17445                      
20
Donald J. Trump Getty Images
Le congrès américain vient de voter (232 voix contre 197) une résolution visant à destituer le Président Trump, à sept jours de la fin de son mandat. Donald Trump est accusé d'Incitation à l'insurection.

Le Mercredi 6 Janvier 2021 en début d'apres-midi, une foule furieuse, constituée de dizaine de milliers de supporters du Président Trump, avait pris d'assaut le Capitol, siège du Congrès américain, ou les deux chambres (Sénat et Congrès) étaient réunies en session conjointe pour certifier les résulats de l'élection présidentielle du 3 Novembre dernier. Election qui a vu le candidat démocrate Joe Biden battre le Président sortant Donald J. Trump par 51.4% (81,283.485 de voix) - 306 Electoral Votes contre 46.9% (74,223,744 de voix) - 232 Electoral Votes.

La Police du Capitol, dépassée, n'a pu résister à l'assaut de la foule en furie. Elle a néanmoins eu le temps d'évacuer en lieu sur et sécurisé, le Vice-Président Mike Pence (qui présidait la session conjointe), le speaker du Congrès Nancy Pelosi, le leader du Sénat Mitch McConnell, ainsi que tous les autres parlemenataires et sénateurs présents dans les 2 chambres.

Bilan, 5 morts (dont 1 policier du Capitol et 4 manifestants dont un (une dame) avait été tué par balle par la police), de nombreux blessés et d'importants dégats matériels à l'intérieur de l'édifice historique ou des bureaux avaient été saccagés. Mais aussi, un spectacle insoutenable et une humiliation en mondovision de la plus grande puissance de la planète.

Capitol Riots - 06-JAN-2021 (c) Getty Images

 

Capitol Riots - 06-JAN-2021 (c) Getty Images



Mais l'insurection du 6 Janvier n'était pas un fait du hasard. Depuis l'élection du 3 Novembre 2020, Donald Trump n'a jamais reconnu sa défaite. Il n'a jamais concédé. Au contraire, le président en entrepris de faire croire à ses supporters que l'élection a été entachée de fraudes massives et autres irrégularités, tout en étant incapable d'apporter la moindre preuve de ces irrégularités.

La soixantaine de plaintes judiciaires déposées devant les tribunaux (dont 2 à la Cour Suprême) par Trump et ses alliés ont quasiment toutes été rejetées, pour manque de preuves.

Incapables de convaincre dans les tribunaux, Donald Trump a décidé, à travers menaces et intimidations, d'attaquer le processus politique de certification des resultats de l'élection dans les Etats, dans le seul et unique but de retourner le résultat en sa faveur.

Ici, la décence et le bon sens ont foutu le camp. Même la honte n'était plus guère une préocupation pour le Président. C'était la victoire et rien que la victoire, par tous les moyens !

Le Mercredi 6 Janvier 2021 était le dernier acte de ce processus de certification des résultats de l'élection avant l'inauguration de Joe Biden le 20 Janvier 2021. C'était donc aussi la derniere chance pour le Président, de faire tourner les choses en sa faveur.

Depuis des jours, Donald Trump et ses alliés mobilisent, dans les réseaux sociaux, leurs supporteurs à travers le pays afin qu'ils descendent à Washington DC le 6 Janvier faire pression sur le Congrès, afin que ce dernier change le résultat de l'Election en sa faveur.

Meme le Lobbying et menaces à peine voilées du Président Trump sur le vice-Président Mike Pence, supposé présider la cérémonie du Capitol ce jour-là, se sont avérés infructueux.

Désespéré, s'adressant à des milliers de ses supporters déja dans la capitale, à quelques minutes du début des cérémonies du Congrès, le Président Trump a, entre autres choses, explicitement instruit ces derniers d'aller au Capitol pour une démonstration de force, question de s'assurer que l'élection est certfiée pour lui et non pour le candidat démocratiquement élu Joe Biden.

Cette allocution du président Trump devant ses supporters était donc la pièce à conviction No 1 pour l'accusation d'incitation à la violence retenue contre lui. Et le president a été "impeached" par le Congrès.

Il revient maintenant au Sénat, pour le moment controlé par les républicains, de voter si le Président doit immédiatement quitter le pouvoir à la suite de l'Impeachment du Congrès. Nul ne sait si une telle procédure pourra se tenir avant le départ formel du Président Donald Trump le 20 Janvier 2021. Le leadership républicain du Sénat n'a, en tout cas, pas encore montré un appetit particulier pour une telle issue.

Le 18 Décembre 2019, le Président Donald Trump avait été impeached à la suite de la révélation des pressions qu'il aurait exercées sur le jeune Président d'Ukraine en échange des informations comprometantes sur le fils de Joe Biden. Il avait par la suite été acquitté par le Sénat.  Avec le vote de ce jour, Le Président Trump sera le tout premier Président des Etats-Unis d'Amérique à avoir été "impeached" par le Congrès à deux reprises, et qui plus est au cours d'un même mandat. Triste record !





Dans la même Rubrique