Cameroun - 36ème édition de la Journée Internationale de la Femme: En lieu et place du défilé du 8 mars 2021, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille va s’adresser aux femmes

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Mar-2021 - 08h00   3939                      
0
Marie Thérèse Abena Ondoa, ministre de la promotion de la femme et de la famille Capture d'écran
Ce sera à 10 heures à Yaoundé. Marie Thérèse Abena Ondoa sera accompagnée des ministre de la Santé publique et de la Communication.

Le Cameroun fête Cette 36ème édition de la Journée Internationale de la Femme (JIF) sans aucune célébration. Des festivités annulées à cause de la pandémie du Covid-19 qui a ressurgi dans le monde en général et au Cameroun en particulier. Le défilé, l’un des pans les plus importants de cette journée du 8 mars, a bien été annulé comme la plupart des activités. Mais, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille (MINPROFF), Marie Thérèse Abena Ondoa, va prononcer un discours à l’endroit des femmes à 10 heures.

Le discours aura lieu à Yaoundé, dans la salle des conférences du bâtiment annexe du MINPROFF. L’information a été donnée au poste national de la Cameroon Radiotélévision (CRTV) cette matinée du 8 mars 2021. D’après nos confrères, «la ministre Marie Thérèse Abena Ondoa va s’exprimer dès 10 heures dans la salle des conférences du bâtiment annexe du MINPROFF, sis à côté d’ELECAM à Yaoundé. Eu égard à la résurgence de la maladie à Coronavirus, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille sera entourée du Dr Manaouda Malachie, ministre de la Santé Publique et René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication dans le strict respect des mesures barrières».

Dans une interview accordée à nos confrères un peu plus tôt par rapport à cette 36ème édition de la Fête de la Femme, la MINPROFF déclarait que: «que cette grande parade ne puisse pas avoir lieu cette année, il fallait un peu s’y attendre au vue du nombre sans cesse croissant des cas qui sont déclarés. Ça nous manque, mais nous devons intégrer l’existence de la Covid-19. Parce que nous ne savons pas quand cette pandémie va s’arrêter, et cela signifie que comme les femmes sont celles qui ressentent beaucoup l’impact de cette pandémie, les efforts que les Etats font, notre pays en particulier, dans le cadre de la promotion de la femme, ne doivent pas s’arrêter».

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique