Cameroun - Affaire Dgsn/Thalès security: Le chef de service de rejet condamné à vie par le Tribunal Criminel Spécial

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jun-2017 - 16h26   462                      
2
Siège du Tribunal Criminel Spécial à Yaoundé Archives
Elle doit payer la somme de 9 389 459 millions de FCFA au titre des dépens. Le français impliqué et aussi poursuivi dans la même affaire a bénéficié d’un arrêt des poursuites. Il a restitué le corps du délit.

Le 15 juin 2017 la justice camerounaise a condamné à vie Dame Marie Gondang le chef service de rejet de la société française Thalès. Elle était poursuivie pour le détournement de deniers publics de 175 142 100 FCFA. Et le Quotidien Emergence dans son édition du 19 juin 2017 note que la mise en cause n’a jamais pris part à une seule audience. «Par cet acte celle qui était à l’époque des faits, chef service de rejet de la société française, confirme le fait qu’elle avait bel et bien connaissance du caractère «criminel» de son acte». Le Tribunal criminel spécial (Tcs) reproche par ailleurs à la mise en cause le fait d’avoir entre autres fourni des consommables au système de sécurisation de la nationalité camerounaise (Système-Senac) via la société Thalès security.

Il faut rappeler que Marie Gondang avait la charge d’établir entre 2006 et 2012  les cartes nationales d’identité et de séjour au Cameroun sans bordereau ou bon de commande. «Des pièces qui étaient produites souvent bien plus tard. Ce qui aurait permis justement de gonfler les chiffres des livraisons», souligne le quotidien. Le Tcs a aussi reconnu coupable Marie Gondang de coaction de détournement de deniers publics des virements de 62 531 100 millions de FCFA  au travers de virements bancaires et de 112 611 millions de FCFA via l’émission de chèques au profit de son entreprise qui avait par ailleurs acquis l’exclusivité de la fourniture des consommables entre 2011 et 2012.

Le français qui était aussi impliqué dans cette affaire, a bénéficié d’un arrêt de poursuites, ayant restitué le corps du délit.

  

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique