Cameroun - Affaire du don refusé/Edmond Kamguia (Journaliste): «…Nous disons «non» au ministre de la Santé. Nous disons «non» au gouvernement. Parce qu’il fallait réceptionner ce don pour sauver les Camerounais. Nous sommes dans un état de nécessité qui fait loi. On ne veut pas s’embarrasser des considérations juridiques qui ne tiennent pas la route»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-May-2020 - 13h12   6992                      
22
Edmond Kamguia archives
L’éditorialiste du journal La Nouvelle Expression accuse le ministre de la Santé Publique de méchanceté et de cruauté envers les Camerounais.

C’est un Edmond Kamguia noir de colère que les téléspectateurs d’Equinoxe Télévision ont retrouvé dimanche dernier (3 mai 2020) dans le programme Droit de Réponse. Le consultant de l’émission s’est dit «outré» par le refus du don de matériels médicaux de Maurice Kamto par le ministre de la Santé Publique.

 Il croit savoir que l’acte de Malachie Manaouda a été désapprouvé par les personnels médicaux.  « Je me suis permis le lendemain de faire un tour avec quelques collègues dans les hôpitaux publics et privés de la place pour recueillir le sentiment de quelques personnels soignants. Je peux vous dire qu’ils étaient dépassés. Dans les hôpitaux publics comme dans les cliniques privées, ils étaient ahuris par le refus de réceptionner le don de Maurice Kamto. Parce que ces personnels de santé sont dans le besoin. (…) Les personnels soignants, médecins comme infirmiers, meurent parce qu’ils n’ont pas le matériel adéquat pour soigner les Camerounais», rapporte l’éditorialiste du journal La Nouvelle Expression devenu du coup leur porte-voix.

«Ce que je déplore, c’est que très peu ont le courage de  dénoncer publiquement le ministre de la Santé. Il y en a qui le font mais très peu pour des raisons carriéristes sans doute n’ont pas le courage de dire officiellement qu’ils sont contre», constate le journaliste.

Edmond Kamguia cherche toujours à comprendre l’acte du ministre de la Santé Publique. Encore qu’il se rend compte que le matériel manque à ceux qui luttent contre le Covid-19. «Il y a les Camerounais qui meurent tous les jours des suites du Covid-19. Lorsqu’on a la possibilité d’avoir ainsi 10 000 masques barrières pour les populations,  6800 masques chirurgicaux pour les médecins, 950 tests.. . Est-ce que vous savez qu’il y a beaucoup de pays qui passent leurs commandes y compris les pays développés et les masques n’arrivent toujours pas dans les délais escomptés ? Le Cameroun lui-même a passé des commandes et jusqu’aujourd’hui la plupart des commandes ne sont pas encore réceptionnées», compare-t-il.

Le journaliste est encore plus indigné lorsqu’il évoque les réactions du ministre Malachie Manaouda. «Quand j’ai écouté le ministre de la santé dire dans un média: «que peuvent  faire les 10 000 masques de monsieur Kamto ?» Monsieur le ministre de la Santé, ce que vous dites participe de ce qu’un citoyen camerounais qui s’appelle Achille Kotto appelle un acte vil et immonde. C’est de la cruauté. C’est inqualifiable, c’est innommable. C’est méchant», s’étrangle Edmond Kamguia qui rappelle le soutien apporté au ministre de la Santé et au Premier ministre lorsqu’ils édictaient  les mesures prises contre le coronavirus.

Ce soutien est désormais perdu. «Mais cette fois-ci nous disons non au ministre de la santé. Nous disons non au gouvernement . Parce qu’il fallait réceptionner ce don pour sauver les Camerounais. Nous sommes dans un état de nécessité qui fait loi. On ne veut pas s’embarrasser des considérations juridiques qui ne tiennent pas la route», dénonce notre confrère.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique