Cameroun - Affaire Gervais Mendo Ze: La phase du contre-interrogatoire est close

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Sep-2017 - 12h02   3153                      
2
Gervais Mendo Ze, ex-DG de la CRTV Archives
Cette phase a pris fin à l’audience du 18 septembre 2017. La cause est renvoyée pour les 11 et 13 octobre 2017.

La cross examination, c'est-a-dire la phase du contre-interrogatoire, est close dans l’affaire qui oppose l’Etat du Cameroun-CRTV au Pr Gervais Mendo Ze, à Polycarpe Abah Abah et autres. Cette phase a pris fin hier 18 Septembre 2017 à l’audience qui s’est déroulée au Tribunal criminel spécial (TCS). Au cours de cette audience, Gervais Mendo Ze l’ancien Directeur général (DG) de la CRTV a demandé à son coaccusé Abah Abah «qu’est-ce que nous avons fait de concert ?». Une question qui n’a pas du tout plus à Emmanuel Ndjere Ndjere le président de la collégialité qui juge cette affaire. «Le Tribunal estime qu’au cours de la cross examination, un accusé ne devrait pas poser à son ou ses coaccusé (s), une question relative à sa ou leur responsabilité pénale. Les coaccusés bénéficient de la présomption d’innocence d’une part et d’autre part, l’ordonnance de renvoi qui saisit le Tribunal ne fait pas l’objet de la cross examination», a déclaré Emmanuel Ndjere Ndjere.

En réponse à la question du Pr Gervais Mendo Ze l’un des avocats de la CRTV, a indiqué la coaction qui existe entre lui et Abah Abah poursuivis pour le détournement de la somme de près de 205 800 000 FCFA. Rappelons qu’au moment des faits, c’est-à-dire de 2004 à 2005, le premier était DG de la CRTV et le second était le DG des Impôts. «Par exemple la CRTV a fait un virement le 20 septembre 2004, d’un montant de 12 millions 927 mille 486 FCFA sur le compte de la Mutuelle nationale des personnels des impôts. Un autre virement de 25 millions 169 mille 568 FCFA a été fait en date du 22 octobre 2004. Et il y a plusieurs autres virements comme ceux-là plus tard. Pourtant l’article 11 de la loi de 90 sur la liberté d’association indique que hormis les associations reconnues d’utilité publique, aucune association déclarée ne peut recevoir, ni subvention des personnes publiques, ni dons et legs de personnes privées», a indiqué le Conseil de l’accusation.

Le TCS a renvoyé l’affaire pour les 11 et 13 octobre 2017. Le président du Tribunal a souligné à l’attention des deux parties que la production des pièces se fera au moment opportun. Abah Abah l’ancien Ministre des Finances ayant relevé le fait que les pièces qu’il a présentées, ont été renvoyées, pourtant aujourd’hui l’accusation cherche «sournoisement» à l’interroger sur lesdites pièces.

 

 

 

 

 

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Username:
Register   -   Forgot password
Password:
Dans la même Rubrique