Cameroun - Affaire Ibrahim Bello: La partie civile dénonce le verdict du Tribunal de Grande Instance de Bafia

Par Alain G. KANGA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-May-2020 - 08h34   6409                      
2
Ibrahim Bello Capture d'écran
Elle parle d'une décision complaisante pour les policiers reconnus coupables de torture sur le jeune Ibrahim Bello en 2017.

L'affaire avait fait grand bruit en avril 2017 ! Le jeune Ibrahim Bello, accusé à tort de vol, avait été torturé par deux policiers de l'unité de police et de sécurité publique d'Ombessa, région du Centre. Des sévices qui ont conduit à l'amputation de ses deux jambes et d’une de ses mains.

Trois ans après, le Tribunal de Grande Instance de Bafia a rendu son verdict sur cette qui affaire qui a émue le pays tout entier. Les bourreaux de l’adolescent âgé à l’époque de 17 ans, ont écopé des peines d'emprisonnement. 4 ans pour Joseph Désiré Sak et 3 ans avec sursis à Joel Cyrille Bikoue. Un verdict qui n'est pas du goût de la partie civile, qui le dénonce.

«Il est inadmissible aujourd'hui, pour un enfant qui a perdu ses deux jambes, qu'on se permette de donner aux bourreaux une condamnation qui équivaut à la peine déjà passée. Et même qu'on se retrouve avec des peines avec sursis pour des gens qui ont passé toute une soirée à torturer un enfant», s'offusque Hilaire Kamga, président de l'ONG Nouveaux Droits de l'Homme, qui s’était constituée partie civile.

En dehors des peines de condamnation, le montant du dédommagement, 50 millions de FCFA, accordé à la victime, pose également problème.

«On ne peut pas aujourd'hui avoir la prétention d'en être satisfait lorsque qu'une indemnisation de 50 millions de FCFA, par rapport au 950 millions de FCFA demandés, a été accordée par un tribunal», déplore-t-il. 

La victime est prise en charge depuis 3 ans au Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées (CNRPH). La structure a dépensé environ 15 millions de FCFA, a indiqué le Dr Alexandre Manga, directeur général du CNRPH.

Voici le reportage diffusé sur Canal 2 International:

Reportage affaire Bello (c) Canal 2 International
Auteur:
Alain G. KANGA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique