Cameroun - Affaire Kamto et autres: Le collectif des avocats de la défense demande la délocalisation du procès  

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Sep-2019 - 12h10   3532                      
6
Kamto et compagnie archives
Le collectif souhaite que les débats se tiennent dans des conditions favorables et sans discrimination.  

 

 

La salle d’audience du Tribunal militaire de Yaoundé s’est avérée étroite pour contenir le président du MRC Maurice Kamto, ses 90 coaccusés et toutes les personnes venues  assister à l’ouverture de leur procès ce 6 septembre 2019.

Face à l’étroitesse des lieux, le collectif des avocats de la défense sollicite la délocalisation du procès, «afin que les choses se déroulent sans discrimination comme ce fut le cas lors de l'ouverture», renseigne le quotidien Le Jour dans son édition du 9 septembre 2019.

«Nous avons souhaité que le Tribunal militaire que nous récusons prennent des dispositions pour que le procès se tienne dans les conditions favorables. Il y avait deux poids deux mesures, parce que nous de la défense, nous étions debout pendant que ceux d'en face étaient assis. Nous avons engagé des actions pour contester la compétence du Tribunal militaire, malheureusement, la Cour d'Appel n'a pas répondu dans le fond. Nous allons nous pouvoir en cassation pour que le droit soit dit. Les journalistes en leur grand nombre doivent avoir  accès à la salle, pour un meilleur compte rendu», indique Me Sylvain Souop.

Ainsi, pour le collectif, «il faut une grande salle afin de permettre à l'audience d'être publique, aux journalistes de bien relayer l'information».

Pour rappel, le procès a été renvoyé au 8 octobre 2019. Le président du MRC et ses coaccusés sont entre autres jugés pour «insurrection, hostilité contre la patrie, rébellion». Des chefs d’accusation passibles de la peine de mort.

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique