Cameroun - Affaire Kevin Gassam/Richard Bona: «Rédigeons une pétition de clémence pour ce gamin en statuant sur une demande de pardon...»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Sep-2020 - 08h36   3264                      
12
Richard Bona capture d'écran
L’artiste considère que c’est le meilleur moyen de sortir de prison ce jeune élève qu’il juge «fautif».

Richard Bona s’intéresse à la situation du jeune Kevin Gassam, détenu avec d’autres suspects pour avoir contribué à une fuite d’épreuves au baccalauréat 2020. L’artiste musicien camerounais basé aux Etats-Unis s’est exprimé sur l’un de ses comptes Facebook  le 6 Septembre 2020.  Bona trouve que beaucoup se sont laissé aller à l’émotion. Arrêtez votre comédie. «Il ne me paraît plus exagéré d’observer votre côté émotif. Senghor l’avait déjà illustré. Tout cela pour toujours faire abstraction à la réflexion. Faites travailler votre matière grise et posez les vraies questions pour éventuellement trouver des réponses adéquates... Il ne suffit pas de crier «libérez libérez», «Mr BONA dites quelque chose!!», proteste-il.

Pour lui, le jeune Kevin Gassam que beaucoup veulent voir relâché a tort, «1- est-il fautif?? Oui ou Non? La réponse est OUI. 2- est-ce que la punition est sévère? OUI elle l’est. 3- Faut-il remonter la filière pour punir ceux qui ont initié cette triche??? OUI absolument. Etc...», analyse le crack de la guitare bass. Il conseille aux uns et aux autres de faire profil bas pour espérer voir l’élève de 18 ans libre.

«Rédigeons une pétition de clémence pour ce gamin. En statuant sur une demande de pardon... Nous la signerons Tous et vous verrez que ce sera plus souple... Au lieu de commencer la bataille du: Est-ce que les voleurs de la CAN ont été punis??? Et les responsables (OBC) qui ont initié la fraude??? Et Brenda et Junior à l’Enam etc. etc... On le sait qu’il y a des fraudes ce n’est pas pour cela que nous qui voulons le changement allons l’accepter... NON. Justement c’est pour ledit changement qu’on bataille et non pour refaire un duplicata des autres...», suggère Richard Bona.

Il met en garde ceux qui voudraient s’entêter à réclamer la liberté pour l’élève du lycée classique de Bangangté. «Parce que maintenant pour vous répondre, s’ils mettent les coupables(OBC) en prison du coup Kevin devra aussi y rester en prison... Moi je dis non. En tant que père d’enfants, c’est un gâchis. Il y a d’autres manières de redresser ce jeune et surtout prévenir les jeunes à ne pas recommencer...Voilà mon humble avis... Maintenant vous avez peut-être une meilleure solution», dit-il aux internautes qui le suivent.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique