Cameroun - Agriculture: Des investisseurs nationaux comptent produire 180 000 tonnes d’huile de palme par an grâce au projet «CAMVERT»

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-May-2020 - 09h18   1512                      
0
une plantation de palmier à huile photo internet
Ce projet, qui vise à soutenir la production nationale, déficitaire, prend progressivement corps dans les communes de Campo et Niété, département de l'océan, région du Sud.

La plus grande palmeraie d’Afrique Centrale verra bientôt le jour au Cameroun. En effet, le projet «CAMVERT», porté  par de jeunes investisseurs nationaux, prend progressivement corps dans les  communes de Campo et Niété, dans le département de l’Océan, région du Sud.

«Le projet CAMVERT c'est, 60.000 hectares de terres au total, soit, 50.000 hectares de terres à planter et 10.000 hectares qui seront conservés pour la biodiversité. Les communautés riveraines vont également présenter 5000 hectares, CAMVERT s'engage à les accompagner dans la mise sur pied de plantations communautaires et à racheter leur production», renseigne le quotidien Le Messager, dans son édition du jeudi 14 mai 2020.

L’investissement qui englobe des infrastructures sociales, écoles, centres de santé, permettra de créer «8000 emplois directs et près de 10.000 emplois indirects», peut-on lire.

D'un coût total d’investissement estimé à  237 milliards de FCFA à terme, le projet CAMVERT S.A veut répondre à toutes les exigences en matière de respect de l’environnement. «CAMVERT a engagé l’étude d’impact environnemental et il lui a été délivré un certificat de conformité environnementale», confie le gérant, Mahmoud Mourtada, dans les colonnes du journal.

«Pour atteindre ses objectifs, CAMVERT a jeté son dévolu sur une Unité Forestière d'Aménagement. L'Ufa09 025 fortement dégradée par l'exploitation forestière. Celle-ci, a fait l'objet d’un déclassement du domaine privé de l’État, conformément à la réglementation en vigueur au Cameroun», apprend-on.

La palmeraie jouxte le parc de Campo-Ma’an, une réserve faunique. «Toutes les mesures seront prises pour protéger les animaux», fait savoir Mamoudou Bobbo, le Project Manager Officer. 250.000 plants de palmier à huile pour 1500 hectares sont prêts à être enfouis sous terre pour la première année. Le projet emploi déjà environ 500 personnes sur le site de Campo… La production devrait débuter en 2024.

Un projet qui devrait permettre de produire «180 mille tonnes d'huile de palme et 20 mille tonnes d'huile de palmistes par an». Une véritable bouffée d’oxygène pour le Cameroun qui fait face à un déficit de production d’huile de palme. Conséquence, «le pays importe des matières grasses pour plus de 28 milliards de FCFA chaque année, notamment de l'huile de palme provenant de Malaisie et d'Indonésie. Et depuis trois ans, ce sont près de 50.000 tonnes qui sont fournies annuellement par le Gabon voisin».

 

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique