Cameroun - Agriculture: Le Fonds international de développement agricole va investir plus de 33 milliards de FCFA dans la production du riz et de l’oignon au Cameroun

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Sep-2020 - 07h20   994                      
0
Riz Cameroun Internet
Ce sera à travers l’implémentation de la seconde phase du Projet d’appui au développement des filières agricoles. L’annonce a été faite les 17 et 18 septembre 2020, lors d’une mission des bailleurs de fonds auprès des producteurs de riz à Tonga, dans la région de l’Ouest.

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) souhaite booster la production du riz et de l’oignon durant la période 2020-2026 au Cameroun. C’est ainsi que le FIDA va investir 33,3 milliards de FCFA pour ces deux cultures dans notre pays. Ce sera dans le cadre de la seconde phase du Projet d’appui au développement des filières agricoles (PAFDA).

D’après le quotidien national bilingue Cameroon Tribune paru le 23 septembre 2020, cette information a été donnée par Caroline Onanina, la représentante Cameroun au FIDA, au terme d’une mission d’inspection de la première phase du PAFDA qu’elle a conduite les 17 et 18 septembre 2020. Cette mission d’inspection a eu lieu à Tonga, dans la région de l’Ouest.

D’après Raphaël Biamou, président de la société coopérative avec conseil d’administration des riziculteurs de l’arrondissement de Tonga: «en 2017, nous avons exploité une superficie de 45 ha avec des rendements de 3,5 tonnes à l’hectare, soit une production d’environ 160 tonnes. Maintenant, nous obtenons des rendements de 4,5 à 5 tonnes à l’hectare en exploitant respectivement 65 ha et 85 ha. Nous visons 100 hectares cette année avec une productivité minimale de 5 tonnes à l’hectare», lit-on.

Ainsi, pour cette seconde phase du projet, l’appui de 33,3 milliards de FCFA du FIDA va permettre de soutenir 64 coopératives de producteurs de riz installées dans quatre régions du Cameroun.

Notre confrère affirme que: «ces producteurs vont exploiter 19 400 ha pour densifier la production et la commercialisation d’un riz compétitif made in Cameroon, afin de contribuer à une réduction de la demande nationale estimée à 300 000 tonnes et au coût d’importation d’environ 150 milliards de FCFA par an».

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique