Cameroun - Alternance: Maurice Kamto appelle la société civile, les universitaires, la diaspora…, à se mobiliser pour débarquer Paul Biya du pouvoir

Par Yannick A. KENNE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Aug-2020 - 19h56   9390                      
61
Maurice Kamto à Paris capture d'écran
Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun invite ces différentes entités à une mutualisation des efforts pour évincer le chef de l’Etat, s’il ne trouve pas de solutions à la crise anglophone, et ne procède pas à la réforme du système électoral avant d’envisager l’organisation des élections régionales.

Le patron du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, est plus que jamais déterminé à accrocher le scalp de Paul Biya. Le candidat arrivé deuxième à l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, a adressé une mise en garde au Chef de l’Etat le lundi 24 août 2020, qu’il menace d’évincer du pouvoir si celui-ci convoque le corps électoral en vue des élections régionales, avant d’avoir déclaré un cessez-le-feu dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest et organisé un véritable dialogue national inclusif, et surtout réformé le système électoral.

L’opposant camerounais a réitéré cet appel dans une correspondance envoyée le 25 août 2020 à la société civile, aux intellectuels et aux universitaires. Il se veut alarmiste sur la situation du Cameroun, dont l’opacité dans la gouvernance semble motiver son initiative. « Le régime essaie d’afficher un semblant de normalité pour leurrer la communauté internationale, mais chacun peut voir que notre pays tombe en ruine. Le régime de M. Biya a volé le rêve de plusieurs générations de Camerounais. Nos compatriotes des régions anglophones et ceux victimes de la lutte contre Boko Haram vivent l’enfer dans une sorte d’indifférence du régime et de la communauté internationale. Les finances publiques sont en difficulté. La situation sociale est catastrophique, l’extrême pauvreté cesse de gagner du terrain. La gestion du Covid-19 a confirmé la médiocrité du leadership du régime. La situation est bloquée et le pays est au bord de l’implosion », déplore-t-il.

Maurice Kamto invite ces acteurs, parmi lesquels ses collègues universitaires, à taire leurs divergences pour mutualiser leurs efforts, en vue de sauver le peuple camerounais du « désastre » dans lequel il patauge depuis une quarantaine d’années. Et d’ajouter : « L’heure est grave ! La société civile, les intellectuels, les universitaires, le MRC et toutes les forces progressistes doivent s’unir pour délivrer notre peuple de près de quarante ans d’un régime dictatorial, incompétent et irresponsable ».

Il a également envoyé une lettre similaire à la diaspora camerounaise, à laquelle il demande de s’unir pour contribuer pacifiquement à empêcher le Cameroun de poursuivre dans descente dans l’abîme. « La Diaspora a un rôle décisif dans cette dernière phase de notre lutte. Je compte sur vous. Le peuple camerounais en détresse également », plaide l’ancien ministre délégué à la justice. Son appel sera-t-il suivi ? Les prochains jours nous renseignerons davantage.

Auteur:
Yannick A. KENNE
 @yanickken39
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique