Cameroun - André Ayissi Essomba, un des pionniers du service des sports de la CRTV-Télé est mort

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Apr-2019 - 15h44   5991                      
6
Feu André Ayissi Essomba, assis à gauche Valerie Meyo
Le premier présentateur du programme « sports parade » s’est éteint dans la soirée du 4 avril 2019 à l’hôpital central de Yaoundé.

André Ayissi Essomba n’est plus. Le journaliste sportif retraité de la CRTV-Télé a succombé le jeudi 4 avril 2019 dans la soirée à la maladie qui le rongeait depuis 17 ans. Il avait 65 ans. Son épouse Sabine a raconté ses derniers instants sur un lit de l’hôpital central de Yaoundé, à la CRTV-Télé. « A 14 heures il a demandé à manger, j’ai appelé le chirurgien. Il m’a dit que s’il fait bien les mouvements et soulève l’autre pied amputé avant on peut lui donner à manger. C’est là où on lui a donné le yaourt non sucré parce qu’il était diabétique. Vers 18 heures 30 il avait des étouffements mais ne ressemblait pas à quelqu’un qui pouvait mourir. On a fait venir les urgentistes et un monsieur de la réanimation. C’est quand ce dernier entrait qu’il a rendu l’âme ».

Ses anciens collègues y sont allés chacun de leur témoignage sur le défunt. Linus Pascal Fouda  a décrit un homme stoïque et dévoué. « Il a traversé des moments douloureux dans sa vie, mais il n’a jamais laissé rien paraître que ce soit sur les plans professionnel, familial ou civil tout court ». Quant à Fon Echekiyé, il a salué le confrère travailleur et concentré. « Quand  il arrivait au fameux bureau 608 qui était celui du servie des sports, Ayissi avait une seule chose à faire. Il commençait à relever les dernières informations des sports pendant que de mon côté je cherchais à construire ce que j’appelais aujourd’hui les « checks diary ». Pendant qu’il l’appelait ainsi moi j’appelais le sien « le livre du dinosaure ».

Jean-Lambert Nang pour sa part était marqué par l’éclectisme du diplômé de l’Ecole de journalisme de Paris. « Il avait avec malheureusement, deux autres défunts, Ben Berka Jovens et Henri Léopold Meboé, créé « sports parade ». C’était un touche-à-tout. Autant nous nous n’étions portés que vers le football, lui il était à l’aise sur le cyclisme certainement parce qu’il avait vécu des tours de France ».

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique