Cameroun – Annulation de la dette des pays africains par la France/Christian Penda Ekoka (Homme politique et allié de Maurice Kamto): « Les dictatures en Afrique sont plus ruineuses que les dettes qui n’en sont qu’une des conséquences néfastes»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Apr-2020 - 17h15   6771                      
15
Christian Penda Ekoka archives
Au lieu d’annuler la dette de l’Afrique et par ricochet celle du Cameroun, le président du «Mouvement Agir» invite la France à déloger les Chefs d’Etat africains qui s’éternisent au pouvoir.

L’Afrique est le continent le moins touché par l’épidémie de coronavirus. Le 17 avril 2020, le continent comptabilisait 19.334 cas confirmés pour 1000 décès. Malgré ces chiffres relativement bas, les gouvernements des 52 pays africains touchés (sur 54 pays) ont édicté des mesures pour essayer d’endiguer la propagation de la maladie sur leurs territoires respectifs. Des mesures sommes toutes nécessaires, mais qui commencent à avoir d’importantes répercussions sur l’économie de ces pays.

Conscient du fait que la lutte contre le Covid-19 va nécessiter des moyens financiers colossaux, certains dirigeants africains comme le président sénégalais Macky Sall ont  émis le souhait d’un rééchelonnement, voire d’une annulation de la dette africaine. Une demande dont le président français Emmanuel Macron s’est fait l’écho lundi dernier, en affirmant que «La France et l’Europe vont devoir aider l’Afrique à lutter contre le coronavirus en annulant massivement sa dette»

 A en croire  Nos confrères de RFI,  

«Le poids de la dette africaine empêche les pays du continent de dégager les moyens nécessaires pour la lutte contre le Covid-19. En dix ans, la dette publique africaine a doublé pour atteindre aujourd’hui 365 milliards de dollars dont 145 dus à la chine»

 «Dans une tribune signée notamment par trois des quatre émissaires nommés par l’Union Africaine pour coordonner l’aide internationale, des responsables africains appellent  à un gel de deux ans du paiement des dettes, principal et intérêts. Le temps de trouver les bons mécanismes pour une solution à long terme», précise ensuite nos confrères.

Pour Christian Penda Ekoka, président du «Mouvement Agir» et allié de l’opposant  Maurice Kamto, président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), cette situation d’éternelle assistée à laquelle est réduite l’Afrique, est en grande partie due aux chefs d’Etat qui s’éternisent au pouvoir. L’ancien conseiller économique du président de la République Paul Biya, est convaincu que pour sortir de cette boucle infernale, il va falloir les déloger du pouvoir.

«M. Macron, les dictatures sont en Afrique plus ruineuses que les dettes qui n’en sont qu’une des conséquences néfastes… Et les moratoires aux dictateurs constituent une lourde hypothèque pour l’avenir des africains. Attaquons-nous à la racine du mal et non à ses symptômes», a-t-il twitté ce dimanche 19 avril 2020.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique