Cameroun - Annulation des célébrations de la fête nationale/Cabral Libii (Député PCRN): «L’annulation de la célébration de la fête nationale me parait excessive. La guerre sanitaire n’interdit pas l’urgence de survivance des symboles forts»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Apr-2020 - 14h49   9939                      
21
Cabral Libii capture d'écran
C’est la substance d’un tweet rédigé par le président national du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale ce jeudi 23 avril 2020.

Le mercredi 22 avril 2020, Le président de la République Paul Biya, a ordonné via un communiqué signé par Ferdinand Ngoh Ngoh, le Secrétaire général de la Présidence de la République, l’annulation des célébrations publiques, de la fête du Travail (1er Mai) et de la fête nationale (20 mai).

Une décision qui d’après ledit communiqué a été prise en «raison de la pandémie du Coronavirus et de la nécessité du respect des mesures de distanciation sociale prescrites par le gouvernement république»

Bien que cette résolution semble nécessaire au vu de la crise sanitaire sus-évoquée, elle est cependant jugée excessive par Cabral Libii, député du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), notamment en ce qui concerne la fête nationale. Le leader du PCRN préconise une célébration minimale, à laquelle seule l’armée prendra part.

«L’annulation de la Fête nationale me parait excessive. La guerre sanitaire n’interdit par l’urgence de survivance des symboles forts. Il faut une célébration minimale, uniquement par l’armée. Par une formule suggérée par elle-même. Nous sommes en guerre», a-t-il tweeté ce jeudi 23 avril 2020.

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique