Cameroun - Annulation du Tour cycliste: Selon Jean-Pierre Coppenolle, le Commissaire des courses internationales a l'UCI: «Cela va couter cher au Cameroun»

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Mar-2018 - 19h16   3374                      
4
Commissaire de courses internationales Archives
Le Belge indique qu’en cas de non-respect des engagements pris, le pays fautif est tenu de payer une taxe et des amendes à l’Union cycliste international (UCI) et à la Commission antidopage.

Même s’il ne peut pas de façon précise dire ce que le Cameroun va devoir payer pour l’annulation du Tour cycliste 2018, Jean-Pierre Coppenolle le Commissaire de courses internationales est ferme. Le pays de Paul Biya va payer cher. Surtout qu’il y a eu par le passé des courses annulées mais jamais à 48 heures de l’épreuve, comme c’est le cas pour cette édition 2018. Interviewé par le quotidien Le Jour, il s’explique dans son édition du 14 mars 2018 «je crois que tout le monde devrait savoir qu’il y a des sanctions après ce genre de situation. Pour faire partie de l’UCI, il y a une taxe d’inscription. Quand vous ne respectez pas vos engagements, il y a une autre taxe et des amendes aussi bien à l’UCI qu’à la Commission antidopage».

Répondant à la question de savoir si le Cameroun peut revenir l’année prochaine au calendrier de l’UCI, le Belge déclare «oui pourvu que les amendes soient payées, avec des explications qui sont attendues. Et à condition qu’il n’y ait pas de pays qui demande à cette date du calendrier. Car s’il y a une concurrence, l’UCI va favoriser les autres». Revenant sur la situation actuelle, le Commissaire de courses internationales indique que les équipes invitées peuvent très bien se plaindre auprès de l’UCI. Pour éviter que cela arrive, il revient à la Fédération camerounaise du cyclisme qui annule le Tour d’engager des négociations avec lesdites équipes et les Fédérations. «Le règlement est clair, l’organisateur dans ce cas doit couvrir tous les frais engagés par les équipes qui devaient participer à la course», ajoute-t-il.  

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique