Cameroun - Armée: Le Bataillon d’intervention rapide inaugure sa troisième base militaire à la frontière Cameroun-RCA

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 24-Nov-2020 - 14h08   5517                      
0
Eléments du BIR archives
Cette autre base militaire se trouve précisément à Gbatoua-Godolé, dans l’arrondissement de Meiganga, dans la région de l’Adamaoua.

Le Bataillon d’Intervention Rapide (BIR) a inauguré une base militaire à Gbatoua-Godolé, dans l’arrondissement de Meiganga dans l’Adamaoua. La cérémonie à laquelle ont pris part le sous-préfet de Meiganga, Max Mbella Edjenguélé, et le Commandant du 5ème BIR de l’Adamaoua, le colonel Touang Djakjinkréo Gabriel, a eu lieu le 10 novembre 2020.

La base militaire inaugurée est «construite sur une superficie de 3600 m2. La base de Gbatoua-Godolé est dotée d’une autonomie en eau et énergie avec une capacité de 80 lits, une salle de réunion et une salle équipée de matériel de dernière génération», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 24 novembre 2020.

Cette nouvelle base militaire «porte désormais à onze le nombre de secteurs opérationnels dans la région château d’eau du Cameroun. Il s’agit de trois secteurs opérationnels le long des frontières avec la RCA notamment Ngaoui, Yarbang et Gbatoua-Godolé», conclut le journal.

Ainsi, située à la frontière entre le Cameroun et la République Centrafricaine, «cette nouvelle base est une manière d’anticiper sur les nouvelles stratégies sécuritaires à mettre en place. Une riposte qui va réduire l’incursion des rebelles sur le territoire camerounais dans leur soif de prises d’otages», lit-on.

Notre confrère note aussi que cette composante des forces de défense et de sécurité s’est également dotée de véhicules 4x4. «Du matériel roulant qui va permettre aux éléments du BIR d’effectuer en permanence la routine opérationnelle en vue de sécuriser cet espace géographique», peut-on lire.

Lors de son allocution lors de la cérémonie d’inauguration, le colonel François Péléné, le coordonnateur général du BIR a rappelé que: «le concept armée et nation doit être fort dans la région de l’Adamaoua».

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique