Cameroun - Assassinat d’un enseignant au Lycée de Nkolbisson: L’entourage du présumé meurtrier décrit un adolescent sous l’emprise de la drogue

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Jan-2020 - 15h18   9847                      
10
La mère de Brise Ngosso capture d'écran
Sa mère et les voisins du quartier indiquent qu’il consommait des stupéfiants depuis des années.

Qu’est-ce qui a bien pu pousser le jeune Brice Bisse Ngosso (16 ans) à mettre un terme à la vie de Boris Njomi Tchakounté, son enseignant de mathématiques au lycée classique de Nkolbisson?

La CRTV, la télévision publique, a diffusé le 17 janvier 2020, des témoignages de l’entourage du présumé assassin, qui parlent d’un adolescent sous l’emprise des stupéfiants.

«Des herbes, de la drogue… c’est ça qui tue mon fils. Parce que quand il commencé à prendre ça il a changé», avoue Elisabeth Mundassi, la génitrice du jeune Brice qui fait savoir en décembre dernier, son fils était venu faire amende honorable pour son comportement.

«Il s’est mis à genoux et il m’a dit, maman je suis venue pour demander pardon, pardonne-moi pour tout le mal que je te faisais et les mauvaises choses que j’ai faites», raconte cette femme qui élève seul son enfant.

Au quartier Oyom-Abang où vit la famille, l’on affirme que l’adolescent est un délinquant multirécidiviste.  «Depuis deux ans à trois ans, son comportement a changé. Il est devenu agressif. On essaye de le ramener, mais ça n’allait pas … il n’écoutait personne… Il prenait des stupéfiants car dans son sac d’école on a retrouvé des stupéfiants», fait savoir Eugene Andela, chef de bloc 4 du quartier.

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique