Cameroun - Assemblée Nationale: Le SDF boycotte la cérémonie d’ouverture de la 3e session parlementaire en présence de Martin Belinga Eboutou

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Nov-2017 - 13h30   6452                      
26
SDF MPs W. Musa
Les députés du parti politique leader de l’opposition, annoncent d’autres actions fortes pendant les travaux en commission et les différentes séances plénières afin d’amener le gouvernement à trouver une solution définitive à la crise anglophone.

Les députés se sont retrouvés ce mardi 14 novembre 2017 peu après 11 heures à l’hémicycle de Ngoa-Ekelle à Yaoundé pour l’ouverture solennelle de la 3e et dernière session parlementaire de l’année 2017.

En presence de Martin Belinga Eboutou Directeur du Cabinet civil de la Présidence, des membres du gouvernement, du président du Senat et des élus du peuple qui ont répondu présent, Cavaaye Yeguie Djibril, Président de l’Assemblée nationale depuis 25 ans, a prononcé son traditionnel discours d’ouverture. Une allocution dont les principaux sujets portaient sur l’économie, l’agriculture, la sécurité et la crise anglophone.

Avant toute chose, une minute de silence a été observée pour honorer la mémoire des hommes en tenue assassinés par des présumés séparatistes la semaine dernière dans les régions anglophones du pays.

Les députés du Social democratic front (SDF), ont tous répondu aux abonnés absents. Pendant la cérémonie d’ouverture, ils étaient tous réunis au siège régional du Sdf au quartier Olezoa à Yaoundé.

La décision de boycotter la cérémonie d’ouverture de cette 3e session parlementaire, est la première action d’une série dont le but « est de forcer la main au gouvernement afin qu’il trouve une solution durable » à la crise anglophone qui dure depuis plus d’un an

« Tous les députés et sénateurs sont ici réunis compte tenu de la situation préoccupante de notre pays. La crise perdure dans les Régions du Sud-Ouest et Nord-Ouest. Et le gouvernement n’a rien fait pour trouver une solution. Nous pensons qu’il est temps aujourd’hui que les parlementaires conformément à l’article 4 de la constitution prennent leurs responsabilités en main. Il est question de voir dans quelle mesure nous pouvons à notre manière exposer au public, à l’opinion nationale et internationale, la situation grave qui prévaut dans notre pays, dans les deux Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il faut trouver une sortie heureuse à cette crise » explique Jean Tsomelou, Secrétaire général du SDF. Il rappelle par ailleurs que la cérémonie d’ouverture de la 3e rentrée parlementaire au Senat sera aussi boycottée ce mardi après-midi au Palais des Congres à Yaoundé.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique