Cameroun: Au ministère des Finances, Louis Paul Motaze entend clôturer la liquidation de la Camair

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-May-2018 - 19h27   8610                      
6
Louis Paul Motaze Archives
Arrivé à la tête du ministère des Finances à la faveur de la réorganisation du Gouvernement du 2 mars 2018, le nouveau ministre des Finances accorde un écho favorable au dossier de liquidation de l’ancienne compagnie aérienne nationale, la Camair.

La liquidation de l’ex Camair a été décidée il y a plus d’une décennie, alors même que la compagnie était encore en exploitation. La liquidation proprement dite se mettra en place à partir de mai 2008, date de la cessation d’exploitation de la Camair. Il s’agissait à l’époque d’une scission liquidation-privatisation (SLP), elle dépendait donc du volet privatisation qui n’était pas du ressort du liquidateur.

L’échec de la privatisation en 2007 a donc retardé la liquidation, ainsi que le lancement de la Camair-Co. La liquidation a été fortement sollicitée par l’Etat comme témoin et partie civile dans les procès contre les anciens dirigeants de la Camair-Co. Enfin, l’Etat avait prévu lui-même en 2008 la nomination d’un co-liquidateur chargé des affaires juridiques, ce qui n’a jamais été fait.

Louis Paul Motaze a donc rouvert le dossier de cette liquidation. Un dossier laissé dans les tiroirs par ses prédécesseurs «qui n'ont pas suivi les recommandations du comité en charge de cette liquidation», explique Eyango Njong, ancien cadre de la Camair et président du syndicat des travailleurs aériens du Cameroun, dans les colonnes de La Nouvelle Expression du vendredi 27 Avril 2018.

«Au stade actuel des travaux de la liquidation, ajoute-t-il, le liquidateur attend que l’Etat reprenne le patrimoine résiduel de la liquidation constitué des meubles et des titres de participation et qu’en contrepartie, l’Etat lui mette à disposition des fonds d’un montant équivalent afin qu’il apure le passif résiduel. C’est ainsi que la liquidation devrait être clôturée en toute sécurité juridique. C’est la volonté du nouveau ministre des Finances».

Il ajoute que «les missions principales assignées à toute liquidation, en général ont été bien remplies par cette liquidation. Il faut savoir qu’il s’agit ici d’une liquidation amiable et le liquidateur avait reçu l’ordre de préserver certains bien de l’ex Camair à l’intention de la Camair-Co».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique