Cameroun - Autoroute Yaoundé-Nsimalen: L’échangeur d’Ahala (Yaoundé) sera remplacé par un rond-point

Par Wilfried ONDOA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Oct-2020 - 15h16   11691                      
15
Echangeur d'Ahala archives
Cet échangeur a d’ailleurs été démoli le 9 octobre 2020, par la section rase campagne de l’entreprise en charge de la construction de cette autoroute, China Communication Construction Company (CCCC).

A la place de l’échangeur d’Ahala à Yaoundé sur l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, il y aura un rond-point. Les autorités ont décidé de remplacer cet échangeur par un rond-point. D’ailleurs, les travaux de démolition de l’ancien ''deuxième échangeur d’Ahala'' ont eu lieu le 9 octobre dernier. C’est la section rase campagne de l’entreprise en charge de la construction de cette autoroute, China Communication Construction Company (CCCC) qui a fait ce boulot.

Dans sa parution de ce 13 octobre 2020, le quotidien national bilingue Cameroon Tribune rapporte que: «il ne reste plus grand-chose de l’échangeur qui ne menait à rien, au quartier Ahala, à Yaoundé… le site a été débarrassé de ses gravats». D’après les riverains qui s’étaient déjà habitués à cet échangeur, il avait été abandonné dans les années 1980.

Faisant allusion à cet échangeur, le reporter du journal note que: «sa destruction fait partie des travaux à réaliser dans le cadre du projet d’autoroute Yaoundé-Nsimalen. Un rond-point et des voies permettant d’accéder à l’autoroute devraient être érigés à cet endroit, selon des ouvriers rencontrés sur le site».

Elle est longue de 23,3 kilomètres et divisée en deux sections. «Les travaux de la section rase campagne (11,3 KM) sont exécutés à 90%. Ceux-ci connaissent depuis peu une accélération suite à la libération des emprises. En ce qui concerne la section urbaine, d’un linéaire de 13 KM, les études nécessaires ont déjà été réalisées et les marchés, attribués à trois groupements d’entreprises. Un contrat commercial a également été signé en décembre 2019 entre le ministère de l’Habitat et du Développement urbain et l’entreprise CCCC», note le journal.

Notre confrère affirme enfin que les ressources pour ce chantier sont estimées à 276 milliards de FCFA. «L'ouvrage comprend une voie d'emprise moyenne de 30 m constituée de quatre voies, un terre-plein central, deux bandes d'arrêt d'urgence, des voies de service, 10 passerelles pour piétons, 11 échangeurs et des équipements connexes».

Wilfried ONDOA

Auteur:
Wilfried ONDOA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique