Cameroun: Avec le soutien de la BAD, l’Etat investit un milliard de FCFA pour développer les filières ananas, banane-plantain et palmier à huile

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Jul-2018 - 18h08   3597                      
0
Producteurs d'ananas Archives
Ce financement rentre dans le cadre du Projet de développement des chaînes de valeurs agricoles (PD-Cva) qui uni désormais le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader ) et le ministère de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi) représenté par l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad).

Selon la convention signée lundi dernier entre les deux institutions, l’Irad va fournir une assistance technique au PD-Cva en vue de développer le matériel végétal de qualité et en quantité suffisante au profit des producteurs d’ananas, de bananier-plantain et de palmier à huile durant 45 mois.

A cet effet, rapporte Cameroon Tribune du mercredi 04 Juillet 2018, une enveloppe d’1,06 milliard de FCFA a été débloquée avec l’appui de la Banque africaine de développement (Bad) pour accompagner l’opération. Soit, 978,44 millions de FCFA en transfert direct en capital et 85 millions de FCFA en équipement et en matériel roulant acquis par le projet et rétrocédés à l’Irad par le Minader.

Concrètement, informe le journal, «il s’agira de la production et de la livraison de 1,6 millions de graines pré germées de palmier à huile et 4 millions de rejets d’ananas, la multiplication dans les parcelles de l’Irad de 500 000 rejets de bases cultivar et l’organisation de voyages d’échanges sur les techniques modernes de production des plants de bananier plantain».

Officiellement lancé le 24 avril 2017 à Yaoundé, la capitale camerounaise, ce Projet est implémenté dans les régions du Centre, du Littoral, du Sud- Ouest et de l’Est. Doté d’une enveloppe globale de 75 milliards de FCFA, le PD-CVA est financé à 77% par la Banque africaine de développement et à 21,5% par l’Etat du Cameroun.

Ce Projet, qui consiste en des appuis financiers et techniques aux organisations paysannes et autres jeunes intéressés par l’agrobusiness, ambitionne, sur une période de 5 ans, de catalyser l’augmentation de la production de régimes de noix de palme de 216 000 tonnes (pour 17 500 tonnes d’huile de palme), contre 240 000 tonnes pour la banane plantain et 10 000 tonnes pour l’ananas.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique