Cameroun: Benjamin Moukandjo dit adieu aux Lions indomptables !

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 23-Sep-2018 - 06h26   10902                      
37
Benjamin Moukandjo Archives
Alors que Maitre Dieudonné Happi, président du Comité de normalisation de la Fecafoot tient en ce moment le discours de la réconciliation dans la tanière des Lions indomptables, l’attaquant international Benjamin Moukandjo joue à contre-courant. 

En accordant cette semaine son pardon au joueur Clinton Njie, auteur des fautes d’indiscipline dans la tanière des Lions indomptables, Maitre Dieudonné Happi, le président du comité de normalisation de la FECAFOOT, a justifié sa décision par « l’esprit de réconciliation qui prévaut actuellement au sein de l’équipe nationale fanion ».

Quatre jours après avoir publié sa décision qui rend Clinton Njie de nouveau sélectionnable pour l’équipe du Cameroun, le président du Comité de normalisation de la FECAFOOT a reçu ce samedi 22 septembre 2018, une nouvelle qui refroidit son discours sur la réconciliation au sein de la tanière des Lions indomptables.

En effet, l’attaquant Benjamin Moukandjo, capitaine de l’équipe du Cameroun, Championne d’Afrique de la CAN Gabon 2017, a décidé de ne plus jouer sous les couleurs du Cameroun. Dans un communiqué de presse publié à cet effet ce samedi 22 septembre 2018, le jeune attaquant de 30 ans explique qu’il a décidé de prendre sa retraite internationale à cause d’un manque de considération en vers sa personne de la part du néerlandais Clarence Seedorf, nouvel entraineur de l’équipe du Cameroun depuis le 10 août 2018.

« J’ai pris connaissance de ma non sélection dans la première liste de joueurs appelés pour la campagne préparatoire des Lions Indomptables à la CAN 2019 et des déclarations du sélectionneur national, Mr Clarence Seedorf. Je trouve cependant cette démarche inélégante et injuste à mon égard. Inélégante parce que je n'ai même pas eu droit à un coup de fil, en ma qualité de capitaine ayant conduit les Lions au cinquième sacre du Cameroun, en 2017, et ce en dépit des contingences ayant à plusieurs reprises voulu dans l’ombre influencé le maintien de la cohésion du groupe. Injuste en raison de l’argument avancé selon lequel des joueurs "des championnats exotiques" ne méritent pas d'être appelés pour déficit de compétitivité. A ce sujet, et en toute modestie, mon niveau réel actuel, ainsi que celui d'autres coéquipiers, auraient dû d'abord être évalués sur le terrain avant toute prise de décision de mise à l'écart.  En toute objectivité » dénonce l’ancien pensionnaire de la Kadji sport académie de Douala et sociétaire depuis l’année dernière de Beijing Renhe FC, une équipe du championnat chinois d’élite.

Depuis le règne d’une durée de dix ans de Rigobert Song, l’ex capitaine emblématique des Lions indomptables, tous ses successeurs ont été déchus de façon rocambolesque après un leadership plus ou moins éphémère. C’est le cas de Samuel Eto’o fils, Nicolas Nkoulou, Stephan Mbia, et aujourd’hui Benjamin Moukandjo, récemment remplacé par Michael Ngadeu Ngadui . Avec l’arrivée de l’entraineur Clarence Seedorf, l’équipe du Cameroun a compté son cinquième capitaine en l’espace de huit ans

--

 

Communiqué de presse de Benjamin Moukandjo

« J’ai pris connaissance de ma non sélection dans la première liste de joueurs appelés pour la campagne préparatoire des Lions Indomptables à la CAN 2019 et des déclarations du sélectionneur national, Mr Clarence Seedorf.Je trouve cependant cette démarche inélégante et injuste à mon égard.

Inélégante parce que je n'ai même pas eu droit à un coup de fil, en ma qualité de capitaine ayant conduit les Lions au cinquième sacre du Cameroun, en 2017, et ce en dépit des contingences ayant à plusieurs reprises voulu dans l’ombre influencé  le maintien de la cohésion du groupe.

Injuste en raison de l’argument avancé selon lequel des joueurs "des championnats exotiques" ne méritent pas d'être appelés pour déficit de compétitivité.

A ce sujet, et en toute modestie, mon niveau réel actuel, ainsi que celui d'autres coéquipiers, auraient dû d'abord être évalués sur le terrain avant toute prise de décision de mise à l'écart.  En toute objectivité.

Car la sélection doit demeurer ouverte à tous les talents du Cameroun. En mon âme et conscience j'ai décidé de me retirer de l'équipe nationale du Cameroun.

Je reste fier des années passées au sein des Lions indomptables et remercie tous mes coéquipiers, et ceux qui m'ont soutenu et fait confiance.

Je me retire convaincu, en toute humilité, d'avoir accompli ma mission et d'avoir été à la hauteur des attentes de la patrie. Je souhaite bonne chance à mes valeureux camarades et coéquipiers appelés à défendre les Lions pour la prochaine CAN, que je souhaite ardemment être à nouveau remportée pour l’honneur du Cameroun. »

Benjamin Moukandjo

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique