Cameroun - Bénoué (Nord): Les Maires appelés à cotiser près de 3 millions de FCFA pour la tenue de deux réunions de sécurité

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Jun-2018 - 12h38   3082                      
0
Les maires Archives
D’après le message-porté qu’ils ont reçu le 18 juin 2018, les contributions sont attendues au plus tard le 26 juin 2018.

Dans son édition du 20 juin 2018 le journal L’œil du Sahel précise que le message-porté transmis aux Maires, a la signature de David Embé le Préfet du département de la Bénoué. Dans ledit message-porté, l’autorité administrative informe aux Maires que la ville de Garoua située dans la Région du Nord va abriter la réunion de coordination administrative régionale au titre du premier trimestre 2018 et le Comité régional de coordination et de maintien de l’ordre au titre du deuxième trimestre 2018. Ces réunions vont se tenir le 5 juillet 2018. De ce fait David Embé précise aux autorités municipales que dans l’optique de parvenir à la réussite des réunions suscitées, il leur saura «gré des dispositions qu’ils voudront bien prendre en vue de la prise en compte des charges liées à l’organisation».

Et d’après le message-porté les contributions attendues des collectivités territoriales décentralisées varient de 200 000 FCFA à 300 000 FCFA. «Ainsi les Maires des Communes de Bibémi, de Lagdo et de Pitoa doivent contribuer chacun à hauteur de 300 000 FCFA pour l’organisation de ces deux réunions. Les Maires des Communes de Garoua 1er, de Garoua 2ème et de Ngong doivent contribuer chacun à hauteur de 250 000 FCFA. Les Maires des Communes de Djembo, Baschéo, Touroua, Barndake, Gaschiga et de Garoua 3e doivent contribuer chacun à hauteur de 200 000 FCFA. Soit un total de 2 850 000 FCFA sollicités des Maires par le Préfet pour ces deux réunions», note L’œil du Sahel.

Dans les colonnes de notre confrère un haut responsable de l’armée  habitué desdites réunions s’interroge sur la démarche du Préfet. Joint au téléphone, il déclare «pour ce qui est de la logistique, le cadre des travaux est généralement un lieu qui ne nécessite pas forcément de payer des frais pour la location. Ici à Garoua on n’a pas besoin de louer un cadre pour cela. A la fin des travaux généralement, un petit cocktail est offert aux participants. Le Préfet va certainement organiser d’autres activités où on va assister à des innovations, à l’occasion de ces réunions, attendons de voir pour être fixé sur les mobiles de sa sollicitation des fonds envers les Maires».  

   

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique