Cameroun - Boulevard de la République a Douala: Pourquoi le Génie militaire a déserté le chantier

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2017 - 01h02   3501                      
0
Des engins abandonnés sur le chantier Mutations
Depuis plusieurs mois les travaux sont arrêtés dans ce chantier. Pourtant il vise le désengorgement d'une partie de l’arrondissement de Douala Ve.

Dans son édition du 11 octobre 2017 le quotidien Mutations parle du départ du Génie militaire du chantier du Boulevard de la République dans la ville de Douala, Région du Littoral. Le journal note que c’est depuis plusieurs mois que les travaux ont été arrêtés, au grand désarroi des populations notamment des lieux-dits «Carrefour pont Bonabassem» et «Sable», dans l’arrondissement de Douala Ve. Conséquence de cet état de chose, «les usagers sont contraints de partager l’unique sens bitumé de ce tronçon. Ils sont davantage choqués par le retard qu’accuse le 21e régiment du Génie militaire, chargé de la réalisation des travaux», écrit Mutations.

Il faut préciser que ce chantier d’un coût total de 7,4 milliards de FCFA hors indemnisation, a été lancé pour désengorger une partie de l’arrondissement de Douala Ve. Les habitants du coin ont été déguerpis depuis plus de quatre années pour la tenue dudit chantier. Aujourd’hui le visage qu’il donne à voir aux visiteurs, présente sur un trajet long de plus de deux kilomètres, des engins du Génie militaire immobilisés, des camions, des tracteurs, des bétonneuses et des chenilles. «Une douzaine de militaires assurent encore la sécurité du chantier. La circulation n’est possible qu’à pieds, des blocs de béton, des buses et des pavés étant disposés le long du chantier progressivement envahi par l’herbe», écrit Mutations.

Pour savoir donc ce qui justifie l’arrêt des travaux, le maitre d’œuvre approché par notre confrère s’est voulu plutôt optimiste quant à leur reprise. Il indique que les travaux ont été non pas arrêtés mais suspendus faute de moyens financiers. Une source à la Communauté urbaine de Douala (CUD) a confié à Mutations qu’«en butte à de vives tensions de trésorerie depuis au moins trois ans, l’Etat du Cameroun a du mal à mettre à la disposition du Génie militaire les 3,5 milliards de FCFA restants pour financer les travaux de ce projet». Toutefois le Colonel Jackson Kamgaing a indiqué que ces fonds sont en voie d’être débloqués par le Ministère des Finances.        

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique