Cameroun - Brouille entre Lady Ponce et Coco Argentée/K-Tino: «Faites un effort de baisser la colère, de pardonner. C’est le même public qui vous écoute, qui va vous détruire»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2020 - 07h29   7631                      
2
L’artiste K-Tino loue Dieu et partage des bibles dans une boite de nuit française Archives
L’artiste s’exprimait ainsi, le samedi 10 octobre 2020, dans le cadre du programme Entrevue Mag, diffusé sur la CRTV.

Depuis qu’il règne une certaine animosité entre les amazones du Bikutsi, Lady Ponce, Coco Argentée, Mani Bella, Et Majoie Ayi, K-tino, l’une de leurs plus illustres devancières, a toujours essayé de jouer les médiatrices, exhortant ces dernières, chaque fois qu’elle en a eu l’occasion, à s’asseoir autour de la même table pour fumer le calumet de la paix. Ses sollicitations sont parfois restées lettre morte. Ce n’est pas pour autant qu’elle a abandonné l’idée de réconcilier «ses filles». On a pu s’en rendre compte, samedi dernier dans le cadre du programme Entrevue Mag, diffusé sur la CRTV l’office national de radiodiffusion.

Interrogée sur cette actualité, notamment sur la plainte pour diffamation déposée par Lady Ponce contre Coco Argentée en aout dernier, «La mama» a une nouvelle fois prêché l’évangile du pardon, de la tolérance et de la réconciliation.

«Moi je leur demanderais de regarder à l’époque. Mballa roger et Salla Bekono n’ont pas eu de problèmes. Moi j’ai parlé avec Lady, elle m’a écoutée. J’exhorte ceux qui sont dans l’entourage de Mani Bella, de Coco, de Majoie Ayi, de Lady Ponce, de tout faire pour que la paix règne», a-t-elle déclaré, avant de préciser quelques secondes plus tard, la larme presqu’à l’œil, que Lady lui a avoué «qu’elle n’a pas de problème avec sa sœur (Coco Argentée, Ndlr). Mais elle a dit qu’elle a des preuves et qu’elle voudrait que lesdites preuves sortent. Mais je vais demander à Lady ce soir, s’il te plait ma fille, Coco s’il te plait ma fille aussi, s’il vous plait il faut faire un effort de baisser la colère, de pardonner. Le même public qui vous écoute, à qui vous donnez beaucoup d’amour et d’efforts, c’est ce public qui va vous détruire. Je demande au nom de Jésus, Lady baisse le cœur et enlève cette plainte… et je sais que ça va aller».

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique