Cameroun – Budget de l’Etat: Le Ministre des Finances et ses collaborateurs font le bilan à mi-parcours de l’exécution budgétaire 2021.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 21-Jul-2021 - 04h15   3020                      
0
Budget de l'Etat Archives
  La Conférence d’exécution du budget de l’Etat pour l’exercice en cours se tient ce mercredi 21 juillet 2021 au ministère des Finances à Yaoundé.

Louis Paul Motaze, le Chef de ce département ministériel sera aux commandes des travaux qui verront la participation des responsables des services financiers de l’administration et les payeurs spécialisés.

Cette conférence vise à établir et analyser le bilan à mi-parcours de la réalisation du budget de l’Etat pour l’exercice 2021. A cette occasion, les participants vont examiner les problématiques qui constituent des goulots d’étranglement pour la bonne exécution du budget en question.

Ainsi, des réajustements pourraient être apportés par qui de droit avant les dates butoirs d’arrêt des engagements et des ordonnancements.

Au sujet de l’exécution du budget de l’Etat, la Direction générale du Budget explique que, dès la promulgation de la loi de finances initiale, les crédits du budget voté sont mis à disposition des Ministres sectoriels et des Hautes Autorités responsables des institutions constitutionnelles, par arrêtés du Ministre chargé des finances. Les dates d’arrêt des engagements et des ordonnancements sur le budget de l’Etat sont fixées par le Ministre chargé des Finances. Le Ministre chargé des finances est responsable, en liaison avec les Ministres sectoriels, de la bonne exécution de la loi de finances et du respect des soldes budgétaires définis en application de l’article 13 de la présente loi.

A ce titre, afin de prévenir une détérioration de ces soldes, il dispose d’un pouvoir de régulation budgétaire qui lui permet de programmer le rythme de consommation des crédits en fonction de la situation de la trésorerie de l’Etat. Si la situation ou les perspectives de trésorerie l’exigent, il peut, en cours d’exercice : suspendre temporairement l’utilisation de certains crédits, par instruction donnée au contrôleur financier dont copie est adressée à l’ordonnateur ; annuler certains crédits par arrêté, dont copie est immédiatement adressée au Parlement.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique