Cameroun - Budget d’investissement public/Ressources transférées : Les communes de l’Ouest affichent un taux de 0%

Par Marie Louise SIMO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Oct-2018 - 20h52   413                      
0
Seulement six communes de cette région ont atteint un taux d’exécution de 50 %.

A la date du 30 septembre 2018, seuls les communes Demdeng, Bangangté, Bangou, Nkong-Zem, Dschang et Batcham ont passé le seuil de 50% d’exécution des projets mis à disposition dans le cadre du Budget d’investissement public (Bip).

Une quinzaine de communes occupent le milieu du tableau avec des performances estimées entre 49 et 21% de taux de réalisation des ouvrages dont la réalisation est programmée au cours de l’exercice budgétaire 2018. En tête de ce classement intermédiaire, les communes de Penka-Michel et de Mbouda présentent des taux d’exécution estimés respectivement à 49,1 et 47,6%. Dans les communes de Tonga, Pete-Bandjoun, Bayangam et Fokoue, les taux d’exécution oscillent entre 42 et 40%.

Outre les communes de Bassamba, Malentouen, Baham, Bafoussam II, Bazou, Bafoussam I, Magba, Foumbot et Massagam dont les taux d’exécution se situent entre 30 et 21%, une vingtaine de commune de la région n’ont pas franchis la barre de 20% de taux d’exécution du Budget d’investissement public dans la cadre de l’exercice 2018-2019. Pis, 10 des quarante communes de la région de l’Ouest présentent une faible diligence dans l’exécution de leurs ressources transférées avec un taux d’exécution de moins de 10%. C’est le cas dans les communes de Batié, Banwa, Bandja, Bamendjou, Kouoptamo, Bafang, Foumban, Njimom, Bangourain et Fongo-Tongo.

Au ministère de l’Economie, du Plan et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) l’on se félicite des progressions observées dans quelques communes. En rapport avec le classement à la date du 31 juillet 2018, sept communes font figure d’exception dans l’accélération de leur taux d’exécution du Budget d’investissement public. En tête de ces performances, la commune de Dschang connait une évolution de 48% tandis que celles de Tonga, Bangou, Batcham et Penka-Michel connaissent des taux d’évolution respectivement estimés à 24, 16 et 13 %. Un tableau qui se referme avec les communes de Pete-Bandjoun et Mbouda qui connaissent des évolutions estimées à 12 et 11% par rapport a celles du classement régional de juillet 2018.

 Marie Louise SIMO

Auteur:
Marie Louise SIMO
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique