Cameroun - Business: La Région de l’Est réclame une représentation de la BEAC

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Apr-2017 - 19h17   28929                      
6
BEAC-Siège social à Yaoundé Archives
Elle permettra notamment de soutenir les activités économiques dont les perspectives sont prometteuses, à en croire des participants à la réunion d’évaluation de la situation économique de la Région, tenue mercredi, 12 avril dernier à Bertoua, dans les services du Gouverneur.

Selon Grégoire Mvongo, Gouverneur de la Région, un tel plaidoyer se justifie dans un contexte où «la situation financière de l’Est est bonne. Les chiffres d’affaires des entreprises ont augmenté au cours de ces trois dernières années», rapporte Cameroon Tribune en kiosque ce lundi.

Par ailleurs, ajoute le journal, l’Est vit dans le frémissement des projets structurants déployés par le pouvoir central. Le projet de construction de l'hôpital de référence vient juste d'être lancé. Et à côté, la construction de 100 logements sociaux est en cours. Le lotissement de 516 parcelles de la Mission d’aménagement des terrains ruraux (Maetur) est engagé. La réhabilitation de l’adduction d’eau de Bertoua (15 milliards F) se met en place.

L’une des entreprises en charge du bitumage de l'axe Mandjou-Batouri  s'installe déjà. Et non loin, le projet de construction de la ligne haute tension Lom Pangar-Bertoua sera bientôt une réalité avec la fin des opérations d'indemnisation des personnes impactées par ledit chantier. D'ici juin 2017, les travaux de construction de l'usine de pied vont débuter… Autant de chantiers qui demandent à être accompagnés par les établissements financiers.

À en croire le quotidien gouvernemental, certains responsables des structures bancaires, d’assurances et d’établissements de microfinance et les chefs des services régionaux impliqués dans les questions économiques présents à ladite concertation ont ainsi évoqué le manque de liquidité dans leurs caisses pour satisfaire la demande de plus en plus forte. Un banquier révèle par exemple qu’il dépenserait 20 millions de FCFA par mois (en assurance, transport sécurisé, frais de mission…) pour faire venir de l’argent à Bertoua. D'où la doléance de voir ouverte à Bertoua, une représentation de la banque centrale.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique