Cameroun: Cabral Libii révèle le montant de l’argent qu’il a reçu de la diaspora pour l’élection Présidentielle de 2018

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Jan-2019 - 03h00   12319                      
16
Cabral Libii Capture d'ecran
Le candidat du parti UNIVERS à l’élection présidentielle du 07 octobre 2018, a répondu par ailleurs aux critiques postélectorales qui lui sont adressées.

Cabral Libii est retourné au pays natal le jeudi 03 janvier 2019. Ainsi, il a passé environ deux mois de vacances en occident. « Je n’étais pas en villégiature, comme certains de mes détracteurs le disent. Après la campagne et les élections, les compatriotes à l’étranger, m’ont proposé de venir me reposer. J’y suis allé dans un premier temps pour me reposer et dans un second temps pour remobiliser les compatriotes en vue des échéances électorales prévues en 2019. Pour la Présidentielle de 2018, la diaspora a levé, à elle seule environ 52 millions de FCFA, soit 40 millions en Europe, 12 millions aux Etats. Il était donc question d’aller leur expliquer comment les choses s’étaient passées et échanger avec eux sur les perspectives. A cette occasion, j’ai aussi rencontré un certain nombre de personnalités de la communauté internationale, des institutions internationales à New York pour leur remettre notre rapport des élections. Donc, après le repos, j’ai passé le clair de mon temps à travailler » a expliqué Cabral Libii, dans un entretien en direct dans la Matinale de Radio Equinoxe à Douala.

Le candidat du parti UNIVERS classé 3e à l’issue de la Présidentielle du 07 octobre 2018, a aussi répondu aux accusations d’abandon de poste portées à l’égard du couple Libii, tous deux fonctionnaires.

« En ce qui concerne mon épouse, on était hors du Cameroun au même moment mais pas pour les mêmes raisons. Elle a obtenu en bonne et due forme toutes les autorisations que cela impose. Ça relève de la vie privée et donc, on ne va pas tout étaler sur la place publique. En ce qui me concerne, je l’ai dit il y a fort longtemps une fois que l’Université qui m’emploie m’avait confié des tâches où je n’avais strictement rien à faire. J’avais écrit à l’intéressé pour lui dire que ce n’était pas normal que vous employez quelqu’un qui n’a strictement rien à faire. Il est arrivé que pendant trois mois, j’aille au Campus pour m’assoir sous des arbres. On ne m’a jamais demandé de faire quoi que ce soit»

A propos des remarques sur son embonpoint et des joues qu’il a prises pendant ses vacances aux Etats-Unis et en Europe, le plus jeune candidat dans la dernière course à la magistrature suprême explique ce changement par une période moins stressante. 

« Oui, j’ai pris des kilos. Je crois que, lorsqu’on s’est beaucoup dépensé comme ça été le cas pour moi, pendant plus d’un an et demi, on n’est physiquement entamé, on y laisse forcement quelques grammes. Et lorsqu’après, on est moins éprouvé, on les récupère. Donc j’ai repris quelques grammes que j’avais laissé pendant la campagne électorale… Je l’ai constaté par moi-même : généralement quand je suis moins éprouvé, moins engagé, moins sur le terrain, il y a un relatif embonpoint qui s’installe, rien à voir avec un changement de vie ».

Présentant le bilan financier des fonds collectés pour sa dernière campagne électorale, Cabral Libii a déclaré qu’il a reçu ses partisans de la diaspora, 52 millions de FCFA dont 40 millions de FCFA de ses partisans basés en Europe et 12 millions de FCFA de ceux qui vivent aux Etats-Unis…

 

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique