Cameroun - CAN 2019: Et si la CAF évoquait des raisons de sécurité à la fin ?

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Feb-2018 - 13h15   6186                      
9
Ahmad Ahmad, le President de la CAF (a droite) CAF
Selon notre confrère Le Jour l’instance faîtière du foot africain pourrait bien évoquer la crise en zone anglophone notamment dans le site de Limbé, et la guerre contre la secte terroriste Boko Haram dans le grand Nord pour voler la CAN Total 2019 au Cameroun.

Dans son édition du 8 février 2018 le quotidien Le Jour note que le Cameroun n’est pas encore sorti d’affaire, en ce qui concerne l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019. Des sources rencontrées par le quotidien indiquent que les responsables de la Confédération africaine de football (CAF) pourraient bien s’appuyer sur les problèmes sécuritaires pour retirer l’organisation de ce grand rendez-vous continental au pays de Samuel Eto’o, même si tout le cahier de charges venait à être respecté. «Des sources indiquent d’ailleurs que la crise en zone anglophone, notamment dans le site de Limbé, et la guerre contre la secte terroriste Boko Haram dans le grand Nord pourront être évoquées par les dirigeants de la Caf pour voler la Can Total 2019 au Cameroun», écrit notre confrère.     

Félix Zogo, le président de la commission communication du Comité d'Organisation de la Coupe d'Afrique des Nations (COCAN) 2019, joint au téléphone par notre confrère, a déclaré au sujet de cette question sécuritaire «nous attendons qu’ils (les responsables de la Caf, ndlr) nous posent ce problème. Il n’existe pas de pays au monde où il y a un degré de sécurité à 100%. A moins de six mois de la Coupe du Monde, la situation sécuritaire n’est pas des plus reluisantes en Russie. Au moment où se disputait l’Euro 2016 en France, vous le savez, il y avait des foyers d’attentats terroristes un peu partout. Donc, il n’y a pas un seul pays au monde qui soit à l’abri d’une menace terroriste. Nous attendons qu’ils nous évoquent cela et puis nous leur donnerons des réponses nécessaires».

La deuxième mission d’inspection de la CAF est annoncé pour le mois de mars.

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique