Cameroun - Carnet noir: L’ancien médecin des Lions indomptables de football, Michel Motaze, est mort !

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 27-May-2020 - 09h15   10893                      
3
Dr Michel Motaze Albert Nguidjol
Ceux qui l’ont connu dans le milieu du sport camerounais, rendent hommage à une légende de la médecine sportive au Cameroun.

Docteur Motaze Michel est mort le 26 mai 2020 à Yaoundé des suites de maladie. C’est une grande figure de la médecine sportive qui disparait.

Dans le milieu du sport, il commence sa longue et riche carrière en 1974 dans le staff médical des équipes d’élite de football au Cameroun. L’année dernière, il coordonnait le staff médical de l’équipe de la SNH vélo club, engagée dans la 19e édition du grand prix cycliste international Chantal Biya. Mais, il est réputé comme ancien médecin en chef des Lions indomptables de football, l’équipe fanion du Cameroun. Un poste qui lui a permis de faire le tour du monde et de vivre les grandes épopées dans la tanière des fauves jusqu’en 2001.

«Aujourd’hui, le Cameroun a perdu un très grand serviteur de son football. Il n’était pas un joueur, encore moins un entraîneur, un membre de la Fécafoot ou un président de club. Mais il a été un acteur de premier rang et parfois un artisan des victoires majeures des Lions Indomptables du Cameroun. Il n’y a aucun footballeur Camerounais d’élite de notre générations que le Dr. Motazé n’a pas touché, notamment quand il fallait résorber un bobo, afin que la compétition reprenne, car le Cameroun devait gagner. Je me souviens encore de cette injection anesthésiante qu’il m’administrait avant chaque match du fait d’un traumatisme à la cheville droite, et qu’il renouvelait à la mi-temps, lors du Tournoi de l’Unité à Yaoundé, avec l’Équipe Nationale Junior en 1974, et qui m’avait permis de jouer tous les matches du tournoi jusqu’en finale devant le Président Ahmadou Ahidjo, que je tenais à saluer pour la toute première fois», a réagi Albert Nguidjol, ancien footballeur et ancien secrétaire général adjoint de la Fecafoot.

Pour l'ancien SGA de la FECAFOOT, «le Dr. Motazé ne bavardait pas beaucoup, mais il savait blaguer et nous faisait rire, notamment lorsque je suis passé dans l’administration de la Fécafoot et que nous voyagions lors des matches des Lions Indomptables. Avec le décès du Dr Motazé, c’est une génération des membres du corps médical Camerounais, qui ont servi le Cameroun avec abnégation et sacrifice, dans la discipline et le respect des valeurs républicaines; je pense aux feux Mbéng Moïse et Tobbo Abel, kinésithérapeutes, et au feu Dr. Tsalla Mballa (Barry White) etc... Repose en paix Beau-frère et que la terre du Cameroun que tu as su servir, te soit douce et très légère».

«Que c'est triste d'apprendre ton départ Doc, Je me souviens de notre périple à Nairobi au Kenya, pendant que toute la délégation camerounaise se dirigeait au Suruléré stadium pour l'ouverture des jeux africains, toi et moi allions plutôt à general hospital de la même ville pour un mal de dent qui me faisait atrocement souffrir. Après ma prise en charge par un médecin généraliste, nous avons retrouvés toujours ensemble le reste de la délégation au stade. Quelle humilité, disponibilité, et professionnel jusqu'à la mort. Doc va et repose en paix», se souvient Simon Balengla, ancien joueur de l’équipe nationale de Hand-ball.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique