Cameroun - Cause: L’ancien buteur des Lions Indomptables Achille Webo parle de son combat contre l’autisme

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jun-2021 - 10h50   7760                      
3
Achille Webo pendant son interview sur CRTV NEWS capture d'écran
Invité sur CRTV News dans la soirée du 9 juin 2021, le footballeur à la retraite, père d’un enfant autiste, demande aux parents de gamins souffrant de ce trouble de ne pas en avoir honte et de les traiter «comme des personnes normales».

Achille Webo, en séjour au Cameroun, était l’invité exceptionnel de la deuxième chaîne de la télévision publique (CRTV News) dans la soirée  du  9 juin 2021. L’ancien buteur des Lions Indomptables du Cameroun a notamment répondu à des questions en rapport avec son engagement en faveur des enfants autistes. Dans cet «entretien exclusif» diffusé simultanément sur le compte Facebook de la CRTV, l’entraineur adjoint du club turc Istanbul Basakséhir a fait savoir que c’est parce qu’il a un enfant autiste qu’il se bat pour les gamins souffrant de ce trouble. 

«C’est quand quelque chose vous concerne, que  vous vous rendez compte de beaucoup de choses. J’ai eu la chance d’avoir un enfant autiste, mon deuxième fils. C’est ce qui m’a fait m’imprégner de cette cause. J’ai beaucoup appris. Je considère que j’ai l’équivalent d’un Master 1 en connaissances de l’autisme», rapporte l’ancien du club espagnol Osasuna. Il confié être allé au Mexique et en Angleterre pour apprendre ce qu’il fallait sur cette pathologie. Il pense qu’il est utile pour les parents de s’informer sur ce mal.

Achille Webo, qui a déjà  donné des conférences sur l’autisme en Turquie et en Uruguay, pense à faire de même au Cameroun. Révolté par les mauvais traitements qui y sont infligés aux enfants autistes, l’ex-footballeur demande aux familles «d’arrêter de mystifier ce qu’il y a autour de l’autisme». Car, ajoute-t-il «avoir un enfant autiste c’est une chance, une responsabilité ».

Pas question d’en avoir honte, clame-t-il. «Le message que je tiens à passer, c’est qu’il faut traiter les autistes comme des personnes normales. Les enfants qui ont ce trouble ne sont pas malades. Ils sont juste différents. Ils ont des capacités que d’autres n‘ont pas», assure l’ex-attaquant. Il refuse qu’ils soient enfermés parce qu’ils ne «sont pas des  animaux». Il rappelle que lorsqu’il était joueur de  Fenerbahce, un autre club turc, il a réussi à faire ouvrir des écoles pour autistes.

 Evoquant son fils, aujourd’hui âgé de 13 ans, l’ex-lion indomptable fait savoir qu’il mène «une vie normale». Il pense que l’enfant, détecté à 2 ans 3 mois alors qu’il évoluait à Majorque, a eu de la chance de naître et grandir dans le cadre qui l’a accueilli. Webo déclare que son rejeton était pour lui une source de motivation lorsqu’il  était footballeur.  

 

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique