Cameroun - Célestin Tawamba (président du Gicam): «Kadji Defosso était le pape du milieu des affaires»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Sep-2018 - 15h59   5200                      
2
Célestin Tawamba, nouveau président du GICAM GICAM
Décédé le 23 août dernier en Afrique du Sud, l’industriel Joseph Kadji Defosso a été inhumé dans son village natal, à Bana, samedi dernier, 15 septembre 2018.

L’illustre disparu a été élevé à la dignité de Grand cordon de l’Ordre national du mérite camerounais à titre posthume par le chef de l’Etat. C’est le gouverneur Augustine Awa Fonka qui s’est chargé de poser la distinction sur le cercueil du défunt. Et pour bien montrer la valeur immense du disparu, plus d’une dizaine d’allocutions ont été déclamées dans le sanctuaire Saint Joseph de Bana, où se tenait le culte d’adieu.

Le message de condoléances du Chef de l’Etat lu par le préfet du Haut-Nkam, Mamoudou, reconnaît en Joseph Kadji Defosso un «homme plein d’ambition, doté d’une intuition rare pour les affaires, qui aura travaillé sans relâche pour la réussite de ses projets». Le Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) par la voix de son président, Célestin Tawamba se souvient de Joseph Kadji Defosso comme d’un «pionnier des pionniers» de l’économie camerounaise.

«Joseph Kadji était le pape du milieu des affaires. L’un des tout premiers de ces grands pionniers de l’entreprise et de l’économie camerounaise que le Gicam et ses membres ont célébré en décembre 2017 pour leur apport inestimable à l’essort économique de notre pays. C’était un self made man. Il personnifiait le courage, l’audace, la vista, le flair, la prise de risque, la sagesse, la détermination, la pugnacité, le patriotisme économique, mais aussi l’humilité et la foi dans les affaires», a déclaré Célestin Tawamba dont les propos sont rapportés par Cameroon Tribune du lundi 17 septembre 2018.

«Créer la richesse était son ADN. Mais il ne faisait pas que l’accumulation des actifs. Il n’a pas toujours été un enfant de chœur, mais ce qu’il a construit, fait et affiché qui lui vaut les honneurs du jour, qu’il s’agisse des actifs financiers ou matériels, de stratégie de conquête de marché ou encore du respect suscité du rayonnement du Cameroun à l’étranger à travers lui, appartient pour l’éternité au Cameroun. Il a légué un grand testament au privé et au public», a ajouté le président du groupement inter-patronal du Cameroun.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique