Cameroun - CHAN 2020/Herve Penot (Reporter au journal l’Equipe): «Il y a plus de monde dans les stades qu’en Egypte en 2019, ce sera dans un an la CAN la plus populaire de l’histoire»

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 26-Jan-2021 - 14h34   14905                      
21
Herve Penot, journaliste l' Equipe CIN/Archives
C’est la substance d’un tweet publié par le journaliste français.

L’organisation du CHAN 2020 au Cameroun, ainsi que la Coupe d’Afrique des Nations 2021 l’année prochaine, a généré son lot d’inquiétudes au regard des retards  parfois énormes observés sur les chantiers. Même s’il reste beaucoup de choses à finaliser, le Championnat d’Afrique des Nations qui se joue au pays de Samuel Eto’o depuis le 16 janvier 2021 est venu quelque peu redorer le blason des quintuples champions d’Afrique auprès des autres nations. Nombre d’entre elles ont été subjuguées par les infrastructures sportives et d’accueils proposées par le pays hôte de la compétition, tout comme par l’engouement des camerounais pour une compétition sportive pourtant mineure.

Les hommes de média partagent également la même satisfaction. C’est notamment le cas d’Herve Penot, reporter depuis plus de 20 ans au journal l’Equipe. Présent au Cameroun pour couvrir le CHAN, ce dernier a surtout été impressionné par la mobilisation des camerounais autour de la compétition. Il l’a d’ailleurs exprimé sur Twitter le lundi 25 janvier 2021.

«Le Cameroun qualifié pour les quarts. Important pour le tournoi. Et quelle passion des supporters: Il y a plus de monde dans les stades qu’en Egypte en 2019, ce sera dans un an, la CAN la plus populaire de l’histoire», a-t-il écrit sur ce réseau social.

Rappelons que bien avant lui, Florent Ibengue, le sélectionneur des Léopards du Congo, qui a été testé positif au Coronavirus il y a de cela quelques jours, avait déjà vanté la qualité des pelouses camerounaises.

«Je suis vraiment ravi. Au-delà du stade qu’on peut trouver partout ailleurs, en Europe notamment, c’est surtout la mise à disposition des terrains d’entrainement qui sont de très bon niveau, de très bonne qualité. En tant que technicien c’est très agréable. Ne fut-ce que pour le développement de nos infrastructures en Afrique, je pense que c'est bien que le CHAN existe», avait-il déclaré au micro de nos confrères de RFI

Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique