Cameroun - Chantiers routiers: Malgré la construction du 2e pont sur le Wouri, les embouteillages persistent à Douala (Littoral)

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Sep-2018 - 12h23   2372                      
0
Le nouveau pont sur le Wouri ouvert a la circulation ce Mardi 03 Octobre 2017 Facebook
Les usagers sont souvent contraints de passer de longues heures sur le pont. Des données compilées de la Communauté urbaine de Douala révèlent que le pont sur le Wouri a aujourd’hui un trafic de 60 000 véhicules par jour.

Pas besoin d’avoir une cause précise pour que les embouteillages sur le pont de Wouri se créent. Des fois ces bouchons conduisent à la création de longues files qui embêtent le trafic à Bonabèri et au Rond-point Deido. Parfois certaines personnes qui doivent impérativement traverser le pont sont obligées de le faire à pied. Pourtant à l’annonce de la construction du deuxième pont sur le Wouri, les habitants de Bonabèri, Deido et autres localités de Douala ont cru que ce second ouvrage viendra mettre fin au calvaire qu’ils vivent. Oh que non les embouteillages restent d’actualité et de ce fait les usagers du pont ont de la peine à saluer la construction de cette infrastructure.

«Les embouteillages sont imprévisibles. Il y a des jours où ça circule et des jours où même les motos n’arrivent pas à avancer à cause des bouchons. Même avec le nouveau pont, les embouteillages persistent», déclare un conducteur de moto-taxi dans les colonnes du 11 septembre 2018 du quotidien Le Jour. Le quotidien indique que le problème sus présenté prendra fin avec la mise en service de l’échangeur simplifié au Rond-point Deido. Toutefois il convient d’indiquer que cette mise en service est imminente. «Ce n’est qu’après l’ouverture de cet échangeur à la circulation qu’on pourra dire avec exactitude si le second pont a satisfait les attentes. La voie de contournement est la cause de tout cet embouteillage, surtout que tous les véhicules convergent toujours vers le rond-point», explique un riverain.  

A titre de rappel, il faut noter que le coût initial du second pont est estimé à 110,5 milliards de FCFA. Le projet consiste à faire sortir de terre deux ouvrages qui vont permettre aux trafics ferroviaires et routiers de franchir le fleuve Wouri. On doit avoir l’aménagement de 2,7Km de voies d’accès de part et d’autre des ouvrages construits dont 600m du côté de Bonabèri et 2100m du côté de Deido. Il est constitué de deux ponts avec un routier à six voies (2X3) et un pont ferroviaire à deux voies.  

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique