Cameroun - Charles Atangana Manda (militant du RDPC): « Monsieur Dika qui quitte les rangs du RDPC, c’est une perte pour qui est politique comme moi. C’est une perte pour notre famille politique »

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Sep-2020 - 16h13   11346                      
3
Charles Atangana Manda C. A. Manda
Le haut fonctionnaire et fervent défenseur du régime Biya refuse de penser que son camarade a démissionné pour une histoire d’argent.

Charles Atangana a réagi, certes un peu malgré lui, à la démission de son camarade Roméo Dika du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) cette semaine. L’invité d’ABK Radio le 10 Septembre 2020 a dit respecter la décision du producteur et artiste qu’il juge cependant dommageable pour le parti au pouvoir au Cameroun.  « Monsieur Dika est un citoyen libre d’adhérer à n’importe quelle formation politique de son choix. Nous avons l’obligation de respecter quelque choix qu’il se sera fait in fine. En même temps le RDPC que je connais, que j’ai appris à connaître  dans lequel je milite depuis de longues années est un parti de rassemblement du peuple camerounais. C’est un parti de multiplications et d’additions et non de soustractions et de divisions(…)  Monsieur Dika qui quitte les rangs du RDPC, c’est une perte pour qui est politique comme moi. C’est une perte pour notre famille politique. Maintenant, chacun est libre d’adhésion »,  a expliqué le directeur de l’Observatoire des  médias au ministère de la communication.

Atangana Manda déclare qu’il n’a  jamais été rétribué pour une prestation par le RDPC et n’en a jamais espéré de l’argent. Il dit avoir toujours mis la main à la poche pour que vive le parti cher à son cœur.  « (…) moi je ne suis pas entré au RDPC pour avoir force argent. Je n’en ai jamais eu de quelque niveau que ce soit. Aucune de mes factures n’a jamais été payée par le RDPC. Bien au contraire, le RDPC que je connais comme une grande église, une grande religion, jouit des apports de ses militants dont je suis chacun à son petit niveau, chacun selon son cœur, chacun selon ses poches. Je n’ai fait que contribuer pour ce parti politique avec plaisir, avec joie puisque je m’y suis engagé librement », soutient-il.

L’homme refuse cependant de lier le départ de Roméo Dika  du RDPC  à une affaire d’argent. Il préfère saluer l’apport du démissionnaire à son désormais ancien parti politique. « Je ne voudrais pas que vous journaliste, vous alliez dire à l’opinion qu’il était venu au RDPC  pour avoir de l’argent, il n’en a pas eu, il s’en va. Je refuse de penser à cela. Je crois simplement qu’il a eu un coup de sang. Je n’ai aucun élément de ce dossier concernant la dimension financière. Il m’est arrivé de faire des émissions avec Dika au niveau de sa radio, La radio des artistes comme on l’appelle souvent. Des émissions vraiment très utiles au RDPC en son temps. J’en témoigne encore ce matin.  Je n’ai pas été mis en demeure de commenter l’entrée de Monsieur Dika au RDPC, je ne laisserai personne me mettre en demeure de commenter sa sortie », insiste l’ancien journaliste.       

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique