Cameroun - Chronique/Yves Marc Medzo (journaliste CRTV): «Il est important que la jeunesse camerounaise le sache: l’insurrection n’est pas un jeu vidéo»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Sep-2020 - 19h42   9880                      
40
Yves Marc Medzo archives
Notre confrère attire l’attention sur les affres de l’instabilité.

Pour donner la réplique à Maurice Kamto, tous les éditorialistes de la CRTV ou presque s’y sont mis.

Le président national du Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a récemment menacé d’appeler à des manifestations populaires en cas d’organisation des élections régionales avant la fin de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ainsi que la révision du système électoral.

Une mise en garde qui n’effraie visiblement par le pouvoir de Yaoundé, puisque quelques jours plus tard, le Président Paul Biya a convoqué les collèges électoraux en vue de la tenue des régionales le 6 décembre 2020.

Depuis lors, les éditorialistes de l’office national de radiodiffusion s’emploient à répondre au leader du MRC. Après François Marc Modzom, Ibrahim Shérif, Madeleine Soppi Kotto, c’était au tour Yves Marc Medzo le 11 septembre 2020.

Dans son éditorial diffusé sur le Poste National de la CRTV, notre confrère, affecté aux activités du Président de la République, a tenu à attirer l’attention sur les affres de l’instabilité. «Qu’on se le dise bien: la guerre ici, comme ailleurs n’est pas un jeu vidéo. Elle n’a jamais été bonne chose. La guerre sous tous les cieux est synonyme de terreur, de viols, de pillages, de famine, de destruction, de traumatisme. Et tous ceux qui ont connu la guerre ne sont pas prêts de l’oublier […] Précision utile, la guerre n’épargne personne. Surtout pas ceux qui l’ont déclenchée», a-t-il indiqué.

«Il Est donc important –  dans le bourrage de crânes auquel s’emploient certains acteurs politiques locaux, avec le soutien de quelques sous-traitants qui se déploient à l’international, – il est important que la jeunesse camerounaise qu’on voudrait ainsi sacrifier le sache: l’insurrection n’est pas un jeu vidéo», a-t-il prévenu avant d’indiquer les élections régionales auront lieu malgré tout.

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique