Cameroun - Cinéma: L’humoriste Ulrich Takam fait ses débuts dans un long métrage

Par Alain G. KANGA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Feb-2020 - 17h40   3663                      
0
Ulrich Takam,(c) facebook
Le jeune humoriste camerounais a joué dans le film «Blind Love», présenté le 7 février 2020 à Yaoundé.

La  prononciation de son nom provoque l’hilarité. Ulrich Takam est la nouvelle coqueluche de l’humour au Cameroun. Dans son domaine, il est l’un des plus suivis sur Youtube (206 000 abonnés) avec ses sketchs «Les délires de Takam» et «Les parodies de Takam». Ses abonnés sont évalués à 259 000 sur Instagram rt 133 000 sur Facebook.

Celui qui anime également l’émission «My Kalak moment», programme diffusé sur les ondes de Kalak FM, une radio urbaine de Yaoundé, fait son entrée dans le monde du cinéma. En effet, il a joué dans le film intitulé «Blind Love» , projeté pour la première fois  à la place Saint Josué à Yaoundé,  le vendredi 7 février 2020.

«C’est une très belle expérience. J’avais très peur. J’ai d’ailleurs très peur parce que le film n’a pas encore été vu par un max de personnes. C’est une première pour moi de voir des réactions sur des travaux que j’ai eu à faire. Et je suis tout ravi. C’est l’occasion pour moi de dire merci à Alain Blaise Mbah de m’avoir fait confiance pour ce rôle», a-t-il confié.

Celui qui a participé au «Marrakech du rire» du célèbre humoriste, acteur et producteur franco-marocain, Jamel Debouze, joue le rôle d’un des amis de l’acteur principal, Lorenzo, qui se retrouve dans une relation amoureuse sur les réseaux sociaux avec une femme, Etoile,  ignorant que cette dernière est sa voisine avec qui, il entretient des  relations très tendues au quotidien.

Une belle expérience pour le copain de Joyce dans les «délires de Takam». «Je suis un monsieur de challenge. Mon premier adversaire c’est moi-même. Le challenge, c’est d’être meilleur qu’hier et être encore meilleur demain. Donc, c’est de pouvoir affronter de nouveaux challenges, de nouveaux défis. Et le long métrage, il fallait arriver à cela un jour. Il fallait incarner un personnage dans un long métrage tôt ou tard. C’est le premier mais pas le dernier. Peut être j'aurais un autre rôle un autre un jour. En tout cas on se bat pour que ce soit effectif», a déclaré l'humoriste. 

«Blind Love» est un long métrage d’1heure 40 min.

Auteur:
Alain G. KANGA
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique