Cameroun - Climat social: Après la libération des prisonniers anglophones, les patriarches du Mfoundi écrivent à Paul Biya pour réclamer la libération des Beti incarcérés

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Sep-2017 - 16h50   31935                      
90
Emile Onambele Zibi Archives
Dans une lettre adressée au Président de la République, Paul Biya, l’association des Patriarches du Mfoundi estime que les Beti écroués pour détournement des fonds publics ne méritent pas plus la prison que les contestataires anglophones qui ont brûlé les emblèmes nationaux.

Les patriarches du Mfoundi expliquent que l’acte magnanime de Paul Biya envers les prisonniers anglophones lui a été inspiré par Dieu lui-même. Aussi devrait-il étendre sa générosité aux prisonniers Beti qui séjournent depuis plusieurs années déjà en prison. Car, «l’unité et la paix du Cameroun ne peuvent se faire sans le Mfoundi et sans la région du Centre».

Selon Émile Onambélé Zibi, président de l’Association des Patriarches du Mfoundi que le reporter de Cameroun-Info.Net a rencontré ce jeudi 7 septembre dans ses apparements privés à Fébé Village à Yaoundé, cette lettre n’est pas une injonction au Président de la République. «Nous lui disons tout simplement d’élargir sa générosité à ses autres fils. Tous sont ses enfants, c’est lui qui les a emmenés là-haut [au pouvoir, NDLR]. Ils ont fauté, mais quand on tape sur son enfant, on ne le jette pas dehors».

Ci-dessous, l’interview d’Emile Onambélé Zibi réalisée ce Jeudi par Otric NGON:

Emile Onambélé Zibi parle de la libération des prisonniers Beti Otric Ngon

Ci-dessous, l’original de la lettre des Patriarches du Mfoundi adressée au Président de la République, Paul Biya:

Lettre des patriarches du Mfoundi à Paul Biya (c) Patriarches du Mfoundi

(c) Patriarches du Mfoundi
Lettre des patriarches du Mfoundi à Paul Biya (c) Patriarches du Mfoundi
Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique