Cameroun - Climat social: Le Secrétaire général du RDPC, Jean Nkueté fustige les récentes déclarations de Maurice Kamto

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Oct-2019 - 12h19   3382                      
7
Jean NKUETE, Secretaire General du RDPC Archives
Il appelle les militants de son parti et les Camerounais de ‘‘bonne volonté’’ à ne pas se laisser distraire par «ceux qui ne veulent pas du bien» du Cameroun.

Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) digère mal les dernières déclarations de Maurice Kamto.

Interrogé par RFI le 16 octobre 2019, l’opposant a critiqué le déroulement et les conclusions du Grand Dialogue National et promis que son combat allait se poursuivre. De même, il a refusé de voir en sa libération et celle de ses militants, un geste de magnanimité du Chef de l’Etat.

Il s’agit de «déclarations irresponsables», réagit le Secrétaire général du parti au pouvoir, dans un communiqué publié le 17 octobre 2019.

Jean Nkueté dénonce «la mauvaise foi des hommes politiques auteurs de ces agissements» et regrette «le manque de reconnaissance par leurs bénéficiaires d’un acte fort du Président de la République qui s’inscrit dans une mouvance de la volonté exprimée par une grande majorité de passer à une phase de pardon, d’apaisement et de réconciliation».

Pour lui, en affirmant que «la résistance nationale va se poursuivre», Maurice Kamto fait des «appels à la violence».

Le SG du RDPC exprime par ailleurs son étonnement face aux réserves qui accompagnent la tenue du Grand Dialogue National et ses conclusions, notamment celles émises par les partenaires du Cameroun.

«Le RDPC exprime son incompréhension pour ces comportements instables qui sont de nature à semer la confusion au sein de l’opinion et regrette en même temps, les ingérences récurrentes et irrespectueuses dans la gestion des affaires de notre pays», ajoute M. Nkueté.

Il exhorte enfin les militants de son parti, ainsi que les Camerounais de «bonne volonté» à «ne pas se laisser distraire par tous ceux qui ne veulent pas du bien de notre pays».

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique