Cameroun – Climat social: Les propos au relent génocidaire de Patrice Naganang soulèvent une vague d'indignations

Par Claude Paul TJEG | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 05-Jul-2019 - 18h58   11256                      
48
Patrice Nganang Patrice Nganang
De nombreuses personnalités de la société civile et de la classe politique camerounaise ont tour à tour condamné les déclarations de l'universitaire américano-Camerounais.

Depuis plusieurs mois, l’universitaire Patrice Nganang a fait des réseaux sociaux son laboratoire. C’est dans cet espace virtuel qu’il rend regulièrement publiques des théories inquiétantes, frisant dangereusement avec le repli identitaire. Il y a quelques jours, de nombreux camerounais qui n'avaient pas encore eu l'opportunité de se confronter à la rhétorique conflictogène de ce dernier, ont été decontenancés par une vidéo qu'il a publiée sur Youtube. l'élément n'est pas récent. Il a meme été inroduit dans cette plateforme de partage de vidéos il  y a  presque 2 mois, soit le 10 mai 2019. Intitulé  à dessein par l'universitaire, "La résistance c'est la guerre, brulez moi les bêtises", on y voit un patrice Nganang dans une posture de théoricien de la guerre ethno communautaire, inviter de manière décomplexée des camerounais originaires de la region de l'Ouest, à éliminer physiquement leurs compatriotes appartenant à l'ethnie Bulu, localisée dans le Sud du Cameroun. Il invite pour commencer, ceux de ses "frères" qui ont convolé en justes noces avec une femme ou un homme issu de  l'ethnie Bulu à s'en séparer froidement, ainsi que les enfants qui seraient issus de ce couple. Il continue avec cette réthorique communautariste pendant les 13 minutes que dure la vidéo, agrementant son discours de phrases comme "il faut frapper les Bulu", "C'est la guerre".

De tels propos ont naturellent provoqué le courroux et l'indignation de nombreuses figures de la société civile et de la classe politique camerounaise.  Le Professeur Milla Assouté s'est dit outré par de telles déclarations, Jean de dieu Momo dans sa rhétorique habituelle, à vouer aux gémonies Patrice Nganang, son ancien compère de lutte David Eboutou a pris ses distances. Récemment c'est le ministre du travail et de la Sécurité Sociale Grégoire Owona qui a joint sa voix à ce concert de condamnations. Sur son mur facebook, il s’est insurgé contre les propos  de Nganang. «Bonjour mon jeune frère Nganang Patrice, je condamne sans réserve le génocide qu tu demandes aux bamiléké d’organiser. Pour l’amour que nous avons pour notre pays et après des semaines de recul je te suggère avec insistance de retirer tes propos et de poursuivre tes combats en respectant un mininum de règles éthiques et un langage convenu. Il faut respecter la vie et aucune violence ne doit nous animer. Engage-toi pour le combat qui permet de garder notre pays uni et le rendre prospère» a-t-il déclaré.

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Claude Paul TJEG
 @T_B_D
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique