Cameroun - Climat Social/Le politique Owona Nguini tacle les leaders du MRC: «La seule idée de faire des marches le 6 avril 2019, indique combien certains sont irresponsables… sont avides de sang»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Mar-2019 - 13h10   5192                      
24
Eric Mathias Owona Nguini Vision 4
L’enseignant d’université estime que les leaders du MRC sont animés d’intentions «malfaisantes» en annonçant des manifestations le jour anniversaire du coup d’État manqué contre Paul Biya.

Le Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC) annonce de nouvelles manifestations. L’annonce a été faite par Me Emmanuel Simh, le 3è vice-président de ce parti, au cours d’une conférence de presse le 28 mars 2019 à Yaoundé. Le MRC revendique l’adoption d’un nouveau Code électoral consensuel avant les prochaines élections locales et la fin de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

«Le directoire du MRC instruit à tous les responsables des structures de base de ce parti, de déposer les déclarations de manifestations publiques pour la journée du 6 avril 2019. Le MRC fait également appel aux partis de l’opposition et à la société civile pour une grande synergie d’action dans la revendication du respect des droits constitutionnels du peuple camerounais», a déclaré l’avocat au Barreau du Cameroun.

Pour Mathias Éric Owona Nguini, le choix de la date démontre que les leaders du MRC sont animés de mauvaises intentions. Le politologue, dans un message publié le 29 mars sur sa page Facebook, tacle sévèrement l’annonce du parti de Maurice Kamto. «La seule idée de faire des marches le 6 avril 2019, indique combien certains sont irresponsables... Le seul choix de marcher ce jour-là, ce jour tragique, indique que ceux-là ont des intentions malfaisantes et sont avides de sang», affirme l’enseignant d’université qui ne cache plus son aversion pour le MRC.

«On ne peut pas, si l'on n'est pas malveillant, prétendre marcher ce jour quand on sait les ruptures qu'un putsch perpétré à cette date a failli provoquer pour le Cameroun», explique le consultant de la chaîne de télévision Vision 4.

En rappel, le 6 avril rappelle la tentative de coup d’Etat qui a eu lieu au Cameroun en 1984 contre Paul Biya, arrivé à la magistrature suprême 2 ans plus tôt. Plusieurs personnes ont été tuées et d’autres emprisonnées à la suite dudit putsch manqué.

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique