Cameroun - Climat sociopolitique: Le SDF et le MRC annoncent la création d’un comité pour la libération des prisonniers politiques

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Feb-2019 - 12h38   3565                      
8
Joshua Osih en meeting a Mbouda (04/2018) SDF
Les deux partis d’opposition espèrent ainsi mettre la pression pour obtenir la libération de Maurice Kamto et ses partisans.

L’annonce a été faite le 17 février 2019 sur les antennes d’Equinoxe télévision par le premier vice-président du Social Democratic Front (SDF). «Je me suis rapproché des leaders du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) en liberté, nous sommes ensemble en train de mettre sur pied un comité pour la libération de tous les prisonniers politiques au Cameroun», a déclaré Joshua Osih, au cours de l’émission La Vérité en Face.

A travers ce comité, le SDF et le MRC espèrent mettre la pression pour obtenir la libération de Maurice Kamto et plus de 130 de ses partisans, incarcérés à la prison de Kondengui pour avoir tenue des manifestations publiques sans autorisation des pouvoirs publics. «Le fait de croire qu’on peut régler des problèmes politiques en mettant les gens en prison, ne nous avance pas. J’ose croire qu’ils seront libérés d’ici quelques jours», a indiqué le candidat malheureux à l’élection présidentielle d’octobre 2018.

A propos du fonctionnement dudit comité, le député à l’Assemblée Nationale renseigne qu’il sera piloté par la société civile. «Nous avons déjà identifié les acteurs de la société civile qui pourront porter ce projet. Le SDF et le MRC seront juste derrière comme des guides», explique l’honorable Osih.

L’initiative des deux partis d’opposition est diversement appréciée. Si certains saluent ce qu’ils considèrent comme la mise sur pied d’un groupe de pression pouvant déboucher sur la libération des personnes incarcérées dans le cadre de l’affaire du MRC et de la crise anglophone, d’autres pensent qu’il s’agit simplement d’opportunisme. «L’honorable Joshua Osih est dans son rôle d’essayer d’être le lien de l’opposition. On ne l’a pas beaucoup vu depuis l’élection présidentielle, c’est normal qu’il cherche à revenir au-devant la scène», commente Marlyse Douala Bell, député du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC).

Fred BIHINA

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez
Dans la même Rubrique