Cameroun - Climat sociopolitique/Hervé Madaya (écrivain et romancier Camerounais): «Au Cameroun, la situation se dégrade. Notre avenir politique est plus qu’incertain, et la jeunesse est désemparée»

Par Béatrice KAZE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Sep-2020 - 08h45   3221                      
0
Hervé Madaya archives
Dans une interview accordée au journal Le Messager, le romancier, installé en France, se prononce sur la crise que traverse le Cameroun.

L’écrivain et romancier Camerounais, Hervé Madaya, a publié au mois de juillet 2020 un nouveau roman intitulé: «Les petits soldats». Dans cet ouvrage, l’auteur, installé en France, évoque la guerre d’Algérie et le rôle de la jeunesse dans ce conflit armé.

Pour l’auteur on «peut se poser des questions sur cette prétendue "indépendance", puisque la France a gardé la mainmise sur ses anciennes colonies; les «accords de décolonisation» lui ont bien permis de continuer à les exploiter, avec au pouvoir des dictateurs qui servaient ses intérêts au détriment de leurs propres populations, dont certains sont encore en place. Au Cameroun, la situation se dégrade. Notre avenir politique est plus qu’incertain, et la jeunesse est désemparée», explique-t-il dans une interview publiée dans le journal Le Messager en kiosque ce 28 septembre 2020.

La situation socioéconomique et sécuritaire que traverse le pays depuis plusieurs années n’est guère rassurante. «L’affrontement entre la partie anglophone et la partie francophone a plus que jamais souligné un malaise que nous ne voulions pas regarder en face. Une société profondément fracturée, sans aucune volonté politique de conciliation. Et la lutte a perduré, brisant des milliers de vies. Pour les jeunes, l’horizon est obscurci par le chômage. À moins d’être fils ou fille d’untel, il est difficile de se frayer un chemin vers la réussite; on ne s’autorise pas à rêver», asséne l’écrivain.

«Et ce n’est pas prêt à s’arranger. L’invasion chinoise n’arrange rien. Nos autorités signent des conventions dont personne ne sait le contenu, et dont le désastre se révèlera dramatique sur un très long terme. Mais les générations futures devront assumer les conséquences de cette tragédie qui se joue sous nos yeux. Le tunnel est encore long à traverser. On n’est pas près d’en sortir. L’avenir nous dira…», soutient l’employé à l’Aide sociale à l’Enfance, à Lille, dans les Hauts-de-France.

Auteur:
Béatrice KAZE
 @T_B_A
Tweet
Facebook




Dans la même Rubrique